92

online

Danielle Page : ''Je suis vraiment excitée pour l’année qui arrive''...

Danielle Page : ''Je suis vraiment excitée pour l’année qui arrive''

 

Un peu moins d'un mois après sa médaille d'or aux Championnats d'Europe, Danielle Page a gentiment accepté de répondre à nos questions.

Inside Basket Europe : Bonjour Danielle Page. Tout d'abord, félicitations pour le titre de Championne d'Europe.

C'était votre premier tournoi avec l'équipe nationale de Serbie. Sans parler de la médaille d'or, avez-vous pensé, lorsque vous étiez plus jeune que vous jouerez un jour, un Championnat d'Europe ?

 

Danielle Page : (Rire) Non…je peux dire franchement que je n’ai jamais pensé avoir l’occasion de participer aux Championnats d'Europe quand j’étais jeune. Ce n’était qu’en janvier, février…il y a quelques mois, que j’ai cru qu’il s’agissait d’une possibilité légitime.

 

 

ISBE : Quel était votre sentiment lors du premier match de la compétition ? Qu'est-ce que vous attendiez de ce tournoi ?

 

D. P : J’étais vraiment super excitée pour notre premier match contre la Lettonie. On avait vraiment travaillé dur pendant quelques semaines et on avait enchaîné tant de matchs de préparation. Donc c’était vraiment un bonheur de jouer un vrai match avec de l’enjeu.

 

 

ISBE : Les dernières années de la Serbie n'ont pas été facile. Parlant des résultats et la façon de jouer. Avez-vous apporté quelque chose de nouveau dans cette équipe ? Une sorte d'esprit de combat ou quelque chose ?

 

D. P : Je ne savais pas vraiment quoi attendre de ce tournoi. C’était ma première compétition internationale, donc c’était la première fois que je jouais contre la plupart de ces équipes et ces filles. J’étais bien consciente que notre équipe avait vraiment bien travaillé et qu’il fallait attendre de vrais combats, mais à part ça j’avais vraiment pas d’attentes en ce qui concerne les résultats.

Je ne pense pas avoir apporté quelque chose de différent ou de nouveau à l’équipe. Je pense que Marina m’a sollicitée parce qu’elle savait que mon style de jeu ressemblait a ce qu’elle attendait de son équipe.

 

 

ISBE : Il y a quelques mois vous connaissiez à peine la plupart de vos coéquipières, mais sur le terrain vous avez semblé être à l'aise. Comment s'est faite votre arrivée ?

 

Mes coéquipières ont rendu tout très facile pour moi. Elles étaient très accueillantes et chaleureuses envers moi, dès le début.

 

 

ISBE : Milica semble être une grande capitaine et Marina un entraîneur admirable. Pouvez- vous nous parler de ces deux magnifiques filles ?

 

D. P : Milica est une grande capitaine. Elle exige le meilleur d'elle-meme ainsi que de ses coéquipières. Mais en même temps, c’est une personne très abordable, donc ses coéquipières peuvent aller vers elle si elles ont des problèmes. Elle est exactement ce qu’on espérait d’une capitaine.

Et bien évidemment, Marina c’est un coach plein de talent, qui comprend le jeu tellement bien. Elle accomplit à merveille le travail de mettre ses joueuses dans les situations qu’il faut pour réussir.

 

 

Source photo : Danielle Page

 

 

ISBE : Lors de la finale contre la France , votre équipe a dominé le jeu du début jusqu'à la fin . En particulier dans la raquette. Pensez-vous que vous étiez le facteur X ?

 

D. P : Je pense que le facteur X dans notre match contre la France, c’était notre défense d’équipe. Je pense qu’on a vraiment bien fait le job de fermer la raquette et de mettre de la pression sur les possessions françaises. Les cinq joueuses sur le terrain savaient ce qu’il fallait faire en défense et ont vraiment travaillé ensemble, ce qui a souvent rendu les tirs très difficiles pour nos adversaires.

 

 

ISBE : Vous avez joué contre des filles que vous connaissiez de Basket Landes et d'autres que vous jouerez avec à Bourges. Ça n'a pas été trop étrange ?

 

D. P : C’était un peu bizarre de jouer contre certaines de mes anciennes et futures coéquipières, oui. Bien évidemment, sur le terrain c’était business, mais en dehors c’était sympa de retrouver des amies.

 

 

ISBE : Vous avez également vaincu votre futur entraîneur ? Avez-vous pas peur d'avoir plus de travail que les autres lorsque vous reviendrez à l'entraînement ?

 

D. P : (Rire) Non…du moins, j’espère que non.

 

 

ISBE : Enfin. Comment on se sent d'être qualifié pour Rio ? Et comment vous sentez-vous pour la prochaine saison avec Bourges ?

 

D. P : Je suis vraiment excitée pour l’année qui arrive. Jouer pour Bourges, c’est une chance énorme, parce que c’est une des meilleures équipes de France ainsi que d’Europe. J’aurai aussi l’occasion de jouer avec des joueuses vraiment talentueuses. Et puis l’opportunité de jouer à Rio, c’est indescriptible…c’est le rêve de chaque athlète d’aller aux Jeux et je suis tellement reconnaissante que la Serbie et Marina, en particulier, m’ont donné cette occasion.

 

 

ISBE : Merci pour tout Danielle.  

 

 

 

 

 

Version originale.

 

ISBE : So first congratulations for the European title. It was your first tournament with your national team Serbia. Without talking about the gold medal, did you think, when you were younger, that you would be playing one day in a European Championship ?

 

D. P : No...I can honestly say I never thought I would get the opportunity to compete in the European Championship when I was younger. I only thought it was a legitimate possibility just a few months ago...January or February maybe.

 

 

ISBE : What were your feelings for the very first match of the competition ? What did you expect from this tournament ?

 

D. P : I was really excited for our first match against Latvia. We had been working really hard in training camp for a couple of weeks and had played many warmup games. So I was just excited that we got to play for real finally!

 

 

ISBE : The last few years for Serbia haven't been easy - speaking of results and the style of play. Did you bring something new to this team? Some kind of fighting spirit or something ?

 

D. P : I didn't really know what to expect from the tournament. This was my first international competition, so it was my first time playing against most of these teams and girls. I knew that our team had been working extremely hard and that we were going to have some battles, but other than that I really had no expectations about the results.

I don't think I brought anything different or new to the team. I think Marina brought me in because she knew that my style of play was very similar to what she wanted/expected from her team.

 

 

ISBE : A few months ago you barely knew most of your teammates, but on the court you seemed to be at ease. How did you manage it ?

 

D. P : My teammates made things so easy for me. They were very welcoming and friendly right away with me.

 

 

ISBE : Milica seems to be a great captain. And Marina is for sure an excellent coach. Can you talk about these two wonderful women ?

 

D. P : Milica is a great captain. She demands the best from herself and demands the best from her teammates. But also she is someone her teammates can go to when they have a problem. She is exactly what you would want in a team captain. And Marina is obviously a very talented coach and she just understands the game so well. Also she does an incredible job of putting players in positions to be successful.

 

 

ISBE : During the final against France, your team just dominated the game from the begining until the end. Especially in the paint. Do you think that you were the X-factor ?

 

D. P : I think the X-factor in our game against France was our team defense. I felt like we did a great job shutting down the paint while also pressuring the ball. All 5 girls were on the same page defensively and that led to some difficult shots for our opponent.

 

 

ISBE : You played against some girls you knew from Basket Landes. And others that you will be playing with at Bourges. Wasn't it a bit strange ?

 

D. P : It was a bit strange to play against some of my former teammates and future teammates. On the court obviously it was all business but off the court it was nice to see some old friends.

 

 

ISBE : You also defeated your future coach ? Don't you worry you'll have more work than the others when you go back to practice ?

 

D. P : Hahaha...no...I hope not at least.

 

 

ISBE : Finally how does it feel to be qualified for Rio and how do you feel about the next season with Bourges ?

 

D. P : I am really excited about my upcoming year. Playing for Bourges is an incredible opportunity because they are one of the best teams in France and in Europe. Also I'll get the chance to play with some very talented players. And then the chance to play in Rio is just indescribable...it's every athlete's dream to play in the Olympics and I'm just so grateful that Serbia and Marina have given me that opportunity!

 

 

ISBE : Thank you for everything Danielle.  

 

 

 

Réaction recueillie par Bruno Zem.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()