1/2 match 3 : Limoges souffre pour rejoindre Strasbourg en finale...

1/2 match 3 : Limoges souffre pour rejoindre Strasbourg en finale

Après Strasbourg, Limoges plie lui aussi sa demie en trois manches, Nancy voulait faire bonne figure face à son public… C’est réussi !

 

  • Nancy 77-82 Limoges

 

21-21 | 33-40 | 59-61 | 77-82

 

Nancy l’avait promis, Nancy l’a fait. Car ce soir le SLUC n’a pas à rougir de sa performance, car ils auront donné du fil à retordre aux Limougeauds. Les hommes d’Alain Weisz prennent tout de suite les devants, réussissant à imposer le rythme de la rencontre 7-4, mais Pooh Jeter réveille les limougeauds avec deux shoots derrière l’arc. Almedin Kikanovic maintiennent Nancy sur les talons du CSP et le premier quart est sifflé sur le score de 21 partout. Le duo Almedin Kikanovic – Ryan Reid continue de maintenir Nancy à hauteur et ce malgré les triples d’Adrien Moerman et de Nobel Boungou-Colo. On ne peut pas non plus passer sous silence la magnifique claquette dunk de l’ailier limougeaud, stratosphérique ! Le CSP est alors dans une bonne phase et compte 11 longueurs d’avance, mais les nancéens réussissent à réduire l’écart en toute fin de mi-temps pour ne compter que 7 unités de retard, 33-40.

 

Grâce notamment à son duo Nobel boungou-Colo – Adrien Moerman, Limoges reprend le large et compte 13 points d’avance, mais les nancéens ont des ressources malgré les nombreuses absences et poussent. Limoges connait alors un bon gros passage à vide. Le SLUC en profite largement et revient  hauteur 59-61, mais Limoges enchaine de loin et s’offre un nouvel écart. Ryan Reid et consorts ne veulent pas lâcher leur match et tentent de revenir encore sur Limoges mais Mike Gelabale permet aux visiteurs de ne pas plier et surtout c’est Pooh Jeter qui leur permet de ne pas rompre. Cette fois Limoges a eu chaud et pas sûr que Limoges soit passé en 3 manches avec un SLUC au complet. Limoges va devoir être constant en défense face à Strasbourg s’il veut conserver son titre…

 

Du côté des stats…

 

Une nouvelle fois, Adrien Moerman est le MVP de cette rencontre (bientôt MVP des playoffs ?) avec 19 points 8 rebonds et 5 passes pour 25 d’évaluation. Son compère Nobel Boungou-Colo cumule lui 15 points et 5 rebonds, Pooh Jeter compile 17 points et 6 passes. Elmedin Kikanovic porte une nouvelle fois Nancy avec 20 points et 11 rebonds pour 24 d’évaluation. Sergii Gladyr est à créditer de 13 points et 5 passes, Maxime Zianveni 10 points et 7 rebonds.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()