25

online

Rouen Métropole Basket s'ouvre le Top 10 de Pro B

Rouen Métropole Basket s'ouvre le Top 10 de Pro B

 
Pro B - Chorale Roanne - Rouen Métropole Basket - Carl Ponsar
Crédit photo : Joséphine Lefebvre - Archives ISBE

Rouen Métropole Basket a remporté une solide victoire hier au soir au Kindarena à l’occasion du match en retard de la 26ème journée face à la Chorale de Roanne. Ce matin, Rémy Valin et ses hommes se réveillent dans le Top 10 de Pro B. Rouen 94-82 Roanne.

C’est par un dunk que la partie débute et c’est Gaylor Curier qui se charge de secouer le panier. Les deux équipes se lancent rapidement dans la confrontation et rapidement Joe Burton sort du bois avec deux rebonds offensifs qui ne se concrétisent toutefois pas par des points. A l’image du finlandais Antti Kanervo, Roanne est maladroit en ce début de rencontre face à cette défense et la Chorale tarde à confirmer les deux premiers points acquis quelques secondes plus tôt par Matti Nuutinen sur lancers. Le jeune Thomas Ville va redonner un peu de souffle à son équipe en perçant les lignes rouennaise mais deux triples de Curier vont attaquer le moral des visiteurs et énervent passablement le Coach Laurent Pluvy. Rouen pointe à 7 pts d’avance (14-7). Burton inscrit ses premiers points sur la ligne des lancers mais le vent est bel et bien dans le dos des locaux qui poussent l’avantage à +10 grâce à Juice Woodard et Haukur Palsson (23-13). Après 4 pts de Roberto Nelson, Woodard clôturera la marque de ces dix premières minutes (25-17).

Alexandre Gavrilovic et l’ancien joueur de l’ASVEL Arthur Rozenfeld tentent de prendre les choses en main mais ils se heurtent dans un premier temps à la garde US composée de Derrick Colter et Woodard. Laurent Pluvy arrête le match pour mettre les pendules à l’heure et Gavrilovic en remet une couche (il rentrera 8 pts dans la première partie du quart) avec notamment un dunk très autoritaire, parfaitement servi par Burton dans le dos de la défense. Carl Ponsar va lui aussi s’illustrer face au duo Roannais qui insiste et grâce à son jeune ailier, le RMB conserve son bel avantage (+10). Une faute de Félix Michel sur Rozenfeld derrière la ligne des 3 pts donne 3 tirs au meneur adverse sur la ligne des lancers… ce dernier, rigoureux en la matière ne laisse pas passer sa chance. Les deux formations vont voguer possession après possession vers la mi-temps sans que le cours du match ne soit bousculé (45-35).

Steeve Ho You Fat annonce la couleur dès le retour des vestiaires avec un triple. On retrouve un Joe Burton plus actif qu’en première partie de match mais Rouen reste solide et augmente encore son avance avec une nouvelle flèche signée Ho You Fat. Le cran défensif s’élève de manière significative au milieu du 3ème quart et du côté de Rouen ça joue fort avec des séquences défensives très rassurantes et des attaques menées par Palsson et un Colter très percutant face à la jeunesse de Rozenfeld. Puis va arriver un moment moins grisant pour les locaux qui semblent soudain en manque de lucidité. La tendance est confirmée lors du retour en jeu de Kanervo, qui jusqu’alors maladroit, fait du bien à Roanne puisqu’il rentre un triple au buzzer… 64-58 avant le dernier acte.

D’ailleurs, le finlandais insiste et fait passer l’écart à 4 pts dès la reprise, Colter réagit mais Kanervo réitère. La réaction de Rouen sera collective et les rangs vont se resserrer en défense pour produire des attaques pertinentes. Ponsar et Woodard redonnent 10 pts d’avance à l’équipe tandis que du côté de la Chorale on tente de s’appuyer sur les valeurs sûres comme Burton. Mais le géant est bien ficelé par ses adversaires directs et ne parvient pas à faire la différence. Rouen sent que le match est clairement à sa portée et se montre de plus en plus incisif. Cerné, Burton baisse les bras et fait même un geste de renoncement après avoir manqué un panier sous le cercle et avoir perdu une balle au profit de Joe Fairell… Plus rien n’arrêtera les pensionnaires du Kindarena qui remporteront ce match avec la maîtrise face à cette Chorale de Roanne décontenancée face à l’agressivité proposée par Coach Rémy Valin.

Dans quelques jours, Rouen affrontera l’Hermine de Nantes pour un match une fois encore très important… la porte des playoffs est à portée de main.

Article écrit en coopération avec Rouen Métropole Basket.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()