82

online

NM1 : Qui pour l'organisation du Final Four ?

NM1 : Qui pour l'organisation du Final Four ?

 
Nationale Masculine 1 - Aix-Maurienne SB - Saint-Vallier BD - Caen Basket Calvados - GET Vosges - Rueil Athletic Club - Union Tarbes-Lourdes PB
Crédit photo : Tuan Nguyen
Philippe Da Silva peut encore envisager l'organisation du Final Four avec le promu caennais.

A 8 journées du terme, pas moins de 6 équipes peuvent encore prétendre à l'organisation du Final Four de NM1. De Tarbes-Lourdes, 2ème, à Caen, 7ème, il n'y a que 2 victoires. La 2ème place pourrait bien se jouer au point-average...

Il est difficile de prédire parmi Tarbes-Lourdes, Aix-Maurienne, Saint-Vallier, Rueil, Caen et le GET Vosges, qui sera l'heureux élu pour l'organisation du Final Four de NM1 en mai prochain. Si en début de saison, on voyait plus l'AMSB ou encore le SVBD, certains réussissent une très belle saison, ce qui donne une véritable interrogation à ce sujet. Si l'on résume, la plupart des équipes qui joueront les playoffs peuvent encore prétendre à la 2ème place du championnat.

 

Pour ceux qui ne se rappellent pas du fonctionnement des playoffs de NM1, c'est simple : à la fin de la saison, le premier du classement est promu en Pro B et les équipes de la 2ème à la 8ème place se disputent le deuxième ticket pour l'antichambre de l'élite du basket français. Les équipes classées entre la 3ème et la 8ème place jouent un quart de finale en match aller-retour et en cas d'égalité, un match d'appui sera joué sur le parquet du mieux classé. Les 3 vainqueurs de ces quarts se dirigent vers le Final Four qui se joue en un week-end sur le parquet du 2ème du championnat qui a obtenu directement sa place pour ce tournoi à 4. Mais alors qui sera ce fameux 2ème qui aura la chance de jouer sa place en Pro B devant son public ? Voici toutes les équipes qui pourraient y prétendre.

 

  • Union Tarbes-Lourdes PB : la surprise de cette saison.

Personne n'aurait pensé que Tarbes-Lourdes allait être 2ème du championnat à 8 journées du terme. Il faut dire que le début de saison des hommes d'Alexandre Casimiri a été tonitruant ! Après 6 journées, c'était la seule équipe encore invaincue en Nationale 1 et donc première du classement. La suite s'est tout de même compliquée puisque la première défaite est survenue à Mulhouse, puis une seconde à Saint-Vallier deux semaines plus tard et encore une à Berck, 13 jours après. Un début de saison en tête du championnat avant de se retrouver à la 4ème place à l'issue de la 11ème journée. Une équipe combative à l'image de son meneur Xane D'Almeida (12,4 points et 5,8 passes décisives) ou encore son ailier Ricardo Alliman (13,1 points et 6,7 rebonds de moyenne). 2ème meilleure attaque de Nationale 1 après 26 journées, l'UTLPB peut très largement prétendre à une 2ème place du classement même si le calendrier de fin de saison ne sera pas aisé car ils joueront 3 de leurs prétendants (Caen, Aix-Maurienne et le GET Vosges), ainsi que le leader blésois. On aura sûrement une réponse dès ce vendredi soir de la possibilité de 2ème place de Tarbes-Lourdes à l'issue du match à Caen, qui peut lui aussi penser jouer cette place de dauphin.

 

  • Aix-Maurienne : le favori.

Si l'on regarde la saison d'Aix-Maurienne et celle de ses adversaires directs. On peut se dire que ce sont les favoris, de par leur régularité, mais aussi par leur effectif assez expérimenté. On peut y trouver Steffon Bradford, promu la saison dernière avec Vichy, Romain Dardaine, promu lui aussi avec Charleville il y a deux ans, Karim Atamna, joueur au long palmarès en Pro B et promu également avec Reims en 2009-2010 et pour finir, Aurélien Rigaux qui sort de 4 saisons de Pro B avec Lille. Si cette expérience ne permet pas à Aix-Maurienne de se poser comme favori à la 2ème place... 3ème meilleure défense du championnat, l'AMSB a sûrement cette spécificité de n'avoir jamais été sur la première marche du classement cette saison, mais cela fait 7 journées qu'ils n'ont pas quitté le podium. La saison du relégué n'a pas été de tout repos. Bon nombre de pigistes sont venus (Pep Ortega, Alexandre Mendy, Donald Rutherford) et donc d'autres se sont blessés (Ulysse Adjagba, Rokas Uzas, Vincent Bailey) ou sont même partis pour les deux derniers listés. Si cette saison, Aix-Maurienne a manqué de stabilité dans son effectif, ils n'en ont jamais vraiment souffert et sont toujours prêts à jouer des coudes pour pouvoir organiser le Final Four à la fin de la saison.

 

  • Rueil : la définition de la ''régularité''.

Après un très bon début de saison où il a su tenir le rythme de Blois et Tarbes-Lourdes aux 3 premières places, le RAC est un peu rentré dans le rang depuis quelques journées. Sous l'impulsion de son fantastique intérieur Moise Diamé (13,6 points et 8,9 rebonds pour 17,7 d'éval), Rueil a su montrer qu'il allait falloir compter sur lui cette saison et elle l'a prouvé en battant Blois (70-67) ou encore Saint-Vallier (78-76). Malheureusement, les joueurs de Julien Hervy n'ont pas souvent été à la fête face aux autres gros du championnat puisqu'ils ont été défaits par Tarbes-Lourdes, Aix-Maurienne et Caen... Mais Rueil, c'est peut-être l'équipe la plus régulière de la saison avec Blois. De la 1ère à la 26ème journée, le RAC n'a été qu'à deux reprises hors des 4 premières places du classement et ce fut lors de la 2ème et la 3ème journée. Clairement, si l'on résumait en terme de régularité, compte tenu de la longue absence de Gregory Thondique, son leader offensif, on pourrait se dire que Rueil est le plus gros potentiel pour la 2ème place. Sauf que depuis quelques journées, le RAC nous fait le coup de la panne... Sur les 9 matchs retours, Rueil n'en a remporté que 3 dont un face au Centre Fédéral. Pire, ils restent sur deux claques face à Mulhouse (90-67) et Chartres (59-92). Il se pourrait que le club du 92 ait usé tous ses jokers et que désormais, il faudra gagner la plupart des matchs qu'il lui reste à jouer. En sachant que rien ne sera facile car il faudra aller jouer à Saint-Vallier et Blois, deux forteresses imprenables et recevoir Aix-Maurienne et Caen. La tâche s'annonce difficile...

 

  • Saint-Vallier : la petite déception du groupe.

Au vu de son effectif, la saison de Saint-Vallier est quelque peu décevante. 11ème et 12ème lors de la 10ème et de la 12ème journée, on aurait pu penser que le SVBD allait se frotter à Aix-Maurienne et aux autres durant toute la saison. Sauf que les joueurs de Jean-Sébastien Chardon ont oscillé autour de la 5ème place, sans jamais confirmer et grapiller les places nécessaires pour être en meilleure position à 8 journées de la fin. Pire que ça, ils ont pris quelques gifles face à des équipes du haut de classement : -41 contre Blois, -21 à Caen... Malgré tout, Saint-Vallier a de beaux arguments à vendre aussi, sa salle est quasi imprenable, ils étaient invaincus à domicile jusqu'à la venue du leader blésois lors de la 23ème journée et ils disposent de la meilleure attaque du championnat avec des pointes à 104 contre Bordeaux, 102 contre Berck ou encore 98 contre la 2ème meilleure défense du championnat, le GET Vosges. Il est clair que vu le taux de réussite du SVBD à domicile, ils auraient plutôt intérêt à se battre pour organiser l Final Four. Rien n'est impossible puisqu'ils sont 5èmes à une victoire du 2ème, mais il faudra battre Rueil ce samedi soir en espérant récupérer le point average (-2 à l'aller). Derrière, Saint-Vallier ne jouera plus aucun concurrent direct, le point positif restant qu'ils ont le point average particulier sur Tarbes-Lourdes après la victoire lors des 2 confrontations, ainsi que sur le GET Vosges. A l'inverse, ils ont perdu celui face à Aix-Maurienne et Caen avec deux défaites lors du match retour. Si Saint-Vallier aurait pu espérer mieux durant toute la saison, tout semble possible et le club dromois a toutes les cartes entre les mains pour.

 

  • GET Vosges : l'outsider discret.

Mine de rien, le GET Vosges fait sa saison sans faire de bruit. 2ème meilleure défense du championnat, le GET n'était pas forcément l'équipe qu'on attendait à cette place en début de saison. Et pourtant, ils sont mathématiquement toujours en course pour organiser ce fameux Final Four, ce serait un très joli coup si les joueurs de Laurent Mathis arrivaient à accrocher cette 2ème place. Cela sera bien sûr compliqué puisqu'à huit journées du terme, le GET Vosges a perdu le point average particulier face à Saint-Vallier après la lourde défaite du match aller (-20) et pour l'instant, les spinaliens n'ont battu que Saint-Vallier et Caen parmi les équipes du Top 6, car lors des matchs aller, il n'y a que le CBC qui est tombé face au GET. D'autant que la fin de saison sera compliqué, car les coéquipiers de Kyle Tresnak devront aller à Aix-Maurienne, recevoir Blois et terminer la saison par la réception de Tarbes et le déplacement à Rueil. Ce sera très compliqué, mais le rôle d'un outsider est de déjouer les pronostics, alors pourquoi ne pas espérer ?

 

  • Caen : le promu ambitieux.

L'ambition n'a pas de limites... Alors pourquoi ne pas viser haut ? Sur un court terme, l'objectif du Caen Basket Calvados est d'accèder à la Pro B. Touché par quelques blessures depuis quelques semaines (Ian Caskill et Etienne Plateau out jusqu'à la fin de saison), Caen ne se relâche pas et réalise une très belle phase retour avec seulement 3 défaites (Vitré, Blois et Quimper). De plus, des joueurs habitués au niveau supérieur sont présents comme Philippe Da Silva (voir photo), Fabien Ateba, Marvin Phillips et Nemanja Calasan. C'est une force pour un promu d'avoir autant de bons joueurs, mais le seul regret restera le début de saison complètement raté du CBC. Et malgré 2 victoires seulement après 8 matchs et relégables pendant 6 des 8 premières journées, les caennais ont su se remobiliser pour remonter au classement en accrochant même des places de ''playoffables'', maintenant, ils ne sont qu'à deux victoires de la 2ème place et à 8 journées de la fin, avec de nouveaux joueurs ils peuvent sûrement jouer leur carte à fond. Caen pourra tout de même regretter le début de saison qui lui a fait prendre du retard en vue des playoffs et de la 2ème place. Le programme reste salé puisqu'ils joueront Tarbes-Lourdes ce vendredi soir et une défaite les excluerait à coup sûr de la course à la 2ème place. La semaine prochaine, ils iront à Rueil pour un match qui s'annonce aussi crucial, après cela, les 6 derniers matchs sembleront plus aisés. Si Caen venait à battre Tarbes-Lourdes et Rueil, il s'offrirait une belle chance de se battre pour la 2ème place.

 

 

Alors ? Qui pour cette 2ème place ? Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous faire votre avis.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()