Ligue ESAKE - Grèce - Round 12 : L'olympiacos en difficulté, le Kolossos renversant

      
231
       
 

Ce weekend avait lieu la 12ème journée et l'Olympiacos ne s'est pas simplifié les choses face à Dimoulas. Kolossos réalise lui la perf du weekend en renversant complètement son match face à Ikaros.

 

 

  • PAOK 84-49 Ilisiakos

 

L’équipe du PAOK n’a pas fait dans la demi-mesure pour son premier match de l’année 2014. Ilisiakos aura fait illusion durant les dix premières minutes qui se sont achevées sur le score de 17 partout, mais dès l’entame du deuxième quart, DJ Cooper et Mark Payne ont pris les choses en mains et tout devint plus compliqué pour les visiteurs. Malgré tout, Ilisiakos ne bascule à la mi-temps qu’avec 8 points de retard 40-32, mais un cinglant 16-2 encaissé au retour des vestiaires plombe les faibles espoirs des coéquipiers de Stelios Ioannous. L’écart étant là, le PAOK en profite pour donner du temps de jeu à tout le monde. Ilisiakos encaisse un gros revers 84-49, mais comment pouvait-il en être autrement sans deux joueurs majeurs DJ Stephens et Panagiotis Kafkis.

 

Avec 22 points et 9 rebonds, Mark Payne est le MVP de ce match avec 31 d’évaluation. A noter les 5 points et 10 passes de DJ Cooper, qui malade, réalise 21 d’évaluation.

 

Pour Ilisiakos, c’est Cheikh Mbodj qui rend la meilleure copie avec 6 points 7 rebonds et 4 contres pour 12 d’évaluation.

 

 

  • Panelefsiniakos 73-67 Dramas

 

Coup d’arrêt pour Dramas. Au contraire du mois de décembre, les joueurs de Nenad Markovic n’ont joués que par séquences, laissant leurs hôtes faire des écarts avant de revenir, mais ce petit jeu s’avère dangereux et Dramas en a fait les frais ne réussissant jamais à prendre l’avantage. Toutefois Dramas n’a jamais baissé les bras même en fin de match, alors mené de 13 longueurs a tenté un retour miraculeux, mais le Panelefsiniakos avait la maitrise du match et s’impose donc logiquement 73-67.

 

J’Covan Brown a inscrit 20 points pour une évaluation de 17 et est donc le MVP de cette rencontre.

 

Pour Dramas, Emmanouil Papamakarios rend 15 points et 5 passes pour 14 d’évaluation.

 

 

  • Kolossos 70-64 Ikaros

 

Quel match ! Et quelle remontée de la part du Kolossos ! Après un début de match équilibré dont les dix premières minutes sont conclues sur le score de 19 partout, mais lors du deuxième acte, les visiteurs accélèrent déstabilisant complètement les joueurs du Kolossos qui n’arrivent pas à trouver les solutions pour enrayer la machine Ikaros et se retrouvent à -18 à la pause 31-49. Mais dès le retour des vestiaires Christoforos Stefanidis et Taylor Smith prennent les choses en mains et infligent un 9-0 permettant au Kolossos d’y croire à nouveau. Puis revenu à 50-57 à l’entame du dernier quart, Angelos Tsamis accélère et entre scoring et passes bien senties, remet complètement le Kolossos à flot inscrivant un nouveau 7-0 en fin de match pour finalement s’imposer 70-64.

 

Le MVP du match est Taylor Smith qui inscrit 15 points, prend 7 rebonds pour une évaluation globale de 22.

Mention spéciale dans ce match pour Angelos Tsamis qui a fait basculer le match avec ses 15 points et 5 passes pour 13 d’évaluation.

 

Yannis Gagaloudis inscrit lui 17 points pour 15 d’évaluation.

 

 

  • Patras 81-89 Panionios

 

Le Panionios enregistre une dixième victoire et débute bien l’année 2014, mais a tout de même joué à se faire peur. Après dix minutes équilibrées où le Panionios ne compte qu’un point d’avance 18-19, les coéquipiers d’Errick McCollum resserrent la défense et réussissent à prendre une petite avance à la mi-temps 43-50. Les visiteurs continuent sur leur lancée et augmentent leur avance pour la porter à 15 longueurs 46-61. Même si Patras revient lors du troisième quart, le Panionios maintient la pression et compte toujours 11 points à l’entame du dernier quart 59-70. Les visiteurs gèrent bien le début du quart temps menant 59-76 puis 68-85 à la 35ème minutes, puis la belle machine du Panionios s’est enrayée et Patras en profite pour faire une très belle remontée et revient presque à hauteur 80-85 grâce notamment à de belles séquences de Jeremiah Wilson. Mais finalement, malgré son match catastrophique (2 points pour -1 d’évaluation en 11 minutes), Landon Milbourne assure la victoire 81-89 du Panionios sur deux lancers.

 

19 points, 11 rebonds et 7 fautes provoquées, il n’en fallait pas plus à Jeremiah Wilson pour s’attribuer le titre de MVP du match avec 23 d’évaluation.

 

Kevin Langford n’est pas passé loin de se titre honorifique avec ses 22 points 6 rebonds 6 fautes provoquées pour 22 d’évaluation.

 

Le mot de Guy-Marc...

On menait de 17 points et on s'est relâche vers la fin du match, mais c'est une équipe qui n'est pas facile à battre chez elle.

 

 

  • Trikala 82-76 Aris

 

Le match a bien commencé pour Trikala qui prend rapidement l’avantage sur l’Aris grâce à une bonne défense mais aussi une belle efficacité et termine le premier acte avec 10 longueurs d’avance 27-17. Puis Aris reprend pied mais grâce à sa paire d’américains Patrick Ewing JR et Jeremy Granger, Trikala maintient l’écart au moins jusqu’à la mi-temps 38-31. Mais Ioannis Athineou et Michalis Pelekanos passent la seconde et avec leur apport, l’Aris revient à égalité 50-50 à 10 minutes de la fin du match. A un peu moins de 3 minutes de la fin, le match passe en mode thriller, alors que Trikala mène 66-60, Pelekanos enchaine deux triples et permet à l’Aris de passer devant à 28 secondes de la fin 66-68. Les fautes vont s’enchainer et les lancers aussi, mais un seul rentre et il est pour l’Aris qui mène alors 66-69. Il reste 8 secondes et Granger tente sa chance derrière l’arc… et ramène son équipe à égalité. Trikala prend rapidement l’avantage lors de la prolongation, mais laisse revenir l’Aris, c’est sur un nouveau triple que Trikala va enfin prendre ses distances et valider une nouvelle victoire 82-76

 

Zisis Sarikopoulos est le MVP de ce match avec 13 points 9 rebonds pour 23 d’évaluation. Avec 21 points 7 passes pour lui aussi 23 d’évaluation, Ioannis Athineou réalise une belle performance.

 

Pour Trikala, c’est à nouveau Patrick Ewing Jr qui réalise la belle performance avec 20 points et 8 rebonds pour 22 d’évaluation.

 

 

  • Rethymno 63-82 Panathinaikos

 

Nouvelle victoire pour le Pana. Si les débats ont été assez équilibrés lors des deux premiers actes (16-19 puis 35-42 à la mi-temps), les visiteurs ont comme souvent réussit une deuxième mi-temps de belle facture. Antonis Fotsis continue de harceler la défense du Rethymno et permet à son équipe de prendre une avance à deux chiffres 41-52. Le Pana entame le dernier acte avec 13 longueurs d’avance 48-61, mais continue à mettre la pression sur le Rethymno qui ne trouve pas de solution pour arrêter le Panathinaikos. A la 34ème minutes les verts comptent 21 unités d’avance et va ensuite gérer la fin de match pour s’imposer tranquillement 63-82.

 

Antonis Fotsis est le MVP de ce match avec 7 points et 11 rebonds pour 22 d’évaluation. A noter la nouvelle belle performance de Dimitris Diamantidis qui cumule 12 points et 6 passes pour 18 d’évaluation.

 

Avec 13 points et 7 rebonds, Kenny Gabriel est le meilleur joueur de son équipe avec 14 d’évaluation.

 

 

  • Olympiacos 69-64 Dimoulas

 

Même si la victoire est encore là, l’Olympiacos semble quelque peu fébrile ces derniers temps. Le match avait d’ailleurs très mal commencé pour le champion d’Europe qui encaisse un 1-9 d’entrée. Les Reds vont vite réagir passant un 10-0 à leurs visiteurs, mais c’est bien Dimoulas qui vire en tête au bout de 10 minutes 15-19. Dimoulas ne lâche pas le match et réalise une très belle performance puisque ce sont à nouveau eux qui mènent à la pause 32-33. Les olympiens ont beau faire, Dimoulas est toujours là, mais ce sont finalement eux qui prennent enfin l’avantage à 10 minutes de la fin 49-48. Il faudra que Kostantinos Sloukas pour que l’Olympiacos ne réussisse à se mettre à l’abri. L’Olympiacos s’impose dans la difficulté 69-64 face à une équipe de Dimoulas qui réalise une très belle performance.

 

Kostantinos Sloukas est le MVP de ce match réalisant 22 d’évaluation avec 15 points et 4 rebonds.

 

Darrius Garrett réalise lui aussi un bon match avec 9 points 9 rebonds et 4 contres pour 21 d’évaluation.

 

 

Le classement :

 


Retrouvez tous les articles d'Inside Basket Europe sur Facebook et Twitter.
Votre avis sur cette news
La France décrochera t-elle une médaille ?