Les Bretonnes gardent leur ossature lourde

Les Bretonnes gardent leur ossature lourde

marie butard - landerneau - kekelly elenga - marine debaut
Crédit photo : Facebook - Landerneau Bretagne Basket

Sans surprise, Marie Butard prolonge son aventure avec Landerneau, mais c'est également le cas pour 5 autres joueuses.

Landerneau Basket avait réussi à jouer le Final Four LF2 la saison passée, et même si les défaites face à Tarbes et Aulnoye ont laissé quelques regrets, Landerneau est sur une excellente dynamique, notamment depuis l'arrivée de son coach Stéphane Leité.

 

Sur son site et sur sa page facebook (photo), nous apprenons que les Bretonnes gardent une belle ossature suite à l'exercice LF2 2015-2016. En effet, Marie Butard, capitaine devenue emblématique de la formation bretonne, a choisi de prolonger encore son aventure dans le Finistère. Grande battante lors du Final Four, comme toute son équipe, elle a terminé sa saison avec 12,1 points (44%, 32% à 3pts), 4,5 passes, 3,5 rebonds et 1,8 interception, une de ses grande qualité défensive.

 

Butard poursuit l'aventure avec Kekelly Elenga qui a conclu sa saison avec 12,2 points (55%) et 7,2 rebonds. Belle satisfaction pour Landerneau également avec la prolongation de Marine Debaut. Grande révélation la saison passée en LF2, la jeune meneuse de 22 ans s'est imposée avec 6,8 points (42%, 37% à 3pts), 2,9 passes et 2,1 rebonds sur 22 minutes de moyenne (24 matchs joués). Autre satisfaction, la prolongation à Landerneau et en LF2 de Maud Stervinou. Bien installée dans la rotation de Landerneau Basket comme snipeuse, Stervinou a fini sa saison avec 3,3 points (64%, 46% à 3pts). Cette dernière a été retenue pour un stage avec l'équipe de France U20 en mai dernier.

 

Deux autres joueuses rempilent avec Landerneau pour effacer une saison tronquée par les blessures. Il s'agit de Sabrina Palie. Elle n'a joué que 5 matchs lors de la dernière saison de LF2 avec en moyenne 11,6 points (57%, 33% à 3pts), 2,4 rebonds et 1,8 interception. Il en est de même pour Kelly Corre. Pour son retour en Bretagne, Corre n'a pu participer qu'à 4 rencontres de LF2 pour une moyenne de 6,5 points (27%), 7,3 rebonds et 4,3 passes sur 32 minutes de jeu. En novembre dernier, une rupture des ligaments croisés du genou a forcé l'ailière à interrompre sa saison.

 

La prochaine saison de LF2 s'annonce bien pour Landerneau avec un noyau dur conservé et en attendant les prochaines recrues pour permettre aux Finistériennes de viser plus haut qu'une 4e place d'un Final Four de LF2.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()