57

online

Le débrief ISBE League SKRATS (Grèce) - Journée 9

Le débrief ISBE League SKRATS (Grèce) - Journée 9

 

Petit tour d’horizon sur ce qu’il s’est passé lors de la neuvième journée de la SKRATS League.

 

Tous les résultats :

 

 Olympiacos 79-73 Koroivos 

 Panelefsiniakos 83-69 KAO Dramas 

 Panathinaikos 92-61 Panionios 

 Aris 86-75 AEK Athènes 

 Apollon Patras 80-70 PAOK 

 Nea Kifisia 64-74 Rethymno 

 Kolossos 77-69 Trikala 

 

Les affiches :

                                                               

 Panathinaikos 92-61 Panionios 

 

30-18 | 49-33 | 77-47 | 92-62

 

Après sa lourde défaite face à Istanbul, le Panathinaikos avait à cœur de se rattraper en championnat et c’est le Panionios qui en a fait les frais. Si le Panionios est dans le rythme en début de rencontre, n’étant qu’à 5 points 14-9, l’accélération de Vladimir Jankovic fait mal aux visiteurs qui commencent à perdre pied. Le Panathinaikos garde son rythme, mais dès le début de la deuxième mi-temps, les verts accélèrent à nouveau et le Panionios n’arrive pas à suivre, ne trouvant que peu de solutions en attaque. Le Pana score de loin et le Panionios compte 35 points de retard, les deux entraineurs en profite pour faire jouer le banc, mais que l’addition est lourde pour le Panionios.

 

 

Vladimir Jankovic est le MVP de cette rencontre avec 18 points et 7 rebonds, James Gist lui cumule 19 points et 5 rebonds. Pour le Panionios, Tony Woods est à créditer de 12 points et 5 rebonds. Yaroslav Korolev inscrit 9 points et prend 8 rebonds.

 

 Olympiacos 79-73 Koroivos 

 

27-21 | 43-40 | 57-57 | 79-73

 

L’Olympiacos démarre bien la rencontre et prend les devants grâce à une belle efficacité de loin, mais le Koroivos tient tête et si l’écart se creuse légèrement, les promus reviennent dans le match. La situation est plus compliquée encore pour les Reds lors du deuxième quart, leur efficacité de loin étant en baisse. Après avoir compté 8 unités d’avance, l’Olympiacos voit revenir leurs visiteurs à la mi-temps 43-40. Ceux-ci prennent même la tête en début de deuxième mi-temps et malgré Vassilis Spanoulis, le Koroivos est sur les talons 57 partout à la 30ème. Dans le dernier quart, l’Olympiacos hausse son jeu, mais le Koroivos revient à chaque fois, si bien que malgré 8 points d’avance à 3 minutes de la fin, les locaux voient fondre l’avance et se fait peur en fin de match pour finalement s’imposer 79-73.

 

 

Josh Magette est le MVP du match avec 8 points 9 rebonds et 6 passes. Dwayne Davis inscrit lui 22 points et prend 6 rebonds. A noter les 10 rebonds de Giorgos Galiotos. Pour l’Olympiacos, Vassilis Spanoulis inscrit 21 points, Brent Petway prend lui 12 rebonds. Konstantinos Sloukas inscrit 11 points.

 

Le MVP :

 

Gros match de Vincent Council pour le Rethymno qui cumule 22 points 4 rebonds 10 passes 4 contre et 11 fautes provoquées pour 34 d’évaluation. L’ancien meneur de l’Hapoel Tel-Aviv fait un bon début de saison et est un vrai distributeur de caviar avec 5.2 passes par match.

 

Les Tops :

 

Toarlyn Fitzpatrick (Apollon Patras) : Vrai aspirateur de ballon avec 12 prises.

Evangelos Mantzaris (Olympiacos) : Loin derrière Vincent Council, il a tout de même distribué 7 ballons à ses coéquipiers.

Ernest Scott (Kolossos) : Il a bien profité de la fébrilité de Trikala pour piquer 4 ballons.

Jamelle Hagins (Kolossos) : En grande réussite, il réussit un joli 9/11 aux shoots.

Dimitrios Mavroeidis (Neo Kifisia) : Le joueur place 3 contres face au Rethymno.

 

Les Flops :

 

Ernest Scott (Kolossos) : On le répète chaque semaine… A un moment il faut savoir s’arrêter…. Quand ça ne veut pas rentrer, ça ne veut pas. Il réalise un très vilain 3/12 derrière l’arc.

Luke Hancock (Panionios) : Quand on est dans le dur, on perd des ballons, il en perd 5.

Kenny Kadji (Trikala) : Il n’a vraiment pas trouvé la mire avec un 2/10 aux shoots.

Dimitrios Agravanis (Olympiacos) : Il n’est pas resté longtemps sur le terrain, mais en 6 minutes il fait tout de même 4 fautes, fait 0/2 aux lancers pour -6 d’évaluation.

Frank Robinson (Panelefsiniakos) : Mettre un contre c’est bien, en prendre deux, c’est moins bien.

 

Les français et anciens de la LNB :

 

AJ Slaughter (Ex-Chalon) : 10 points pour l’ancien chalonnais avec une petite réussite avec un 3/8 aux shoots.

Aggelos Tsamis (Ex-Limoges) : Il cumule 8 points 6 passes et… 10 rebonds pour 16 d’évaluation.

Justin Ingram (Ex-Poitiers) : 17 points 4 rebonds et 7 passes pour 22 d’évaluation, mais il n’empêche pas la défaite des siens face au Kolossos.

Muhamed Pasalic (Ex-Châlons-Reims) : Très important dans la victoire de son équipe avec 19 points et 4 passes.

Torey Thomas (Ex-Cholet) : Tour comme son coéquipier Muhamed Faye, il fut très important avec 17 points 6 rebonds et 4 passes.

 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()