87

online

Le CSP Limoges remporte le clasico (79-76)

Le CSP Limoges remporte le clasico (79-76)

 

Le CSP Limoges, en difficulté en Pro A, remporte le clasico face à son vieux rival Pau-Lacq-Orthez (79-76).

Qui aurait cru, en début de saison, que Pau-Lacq-Orthez se rendrait à Beaublanc avec cinq victoires d'avance sur son rival limougeaud ? Un Limoges et son effectif 5 étoiles, coaché par l'un des meilleurs entraîneurs d’Europe et une masse salariale pratiquement deux fois supérieure à celle de son hôte du jour. Mais le clasico est un match à part, un match qui peut sauver une saison. Un soir de clasico, on oublie tout. On oublie que le CSP est en "crise", que le CSP double tenant du titre est en passe de ne pas voir les playoffs cette saison, on oublie aussi que ce même CSP, battu sévèrement à Gravelines-Dunkerque vendredi (76-54) s'est attiré les foudres de ses ultras pratiquement en grève en début de match, comme en témoigne le message "Comme vous, on est en vacances. Pas de Tifo"

La paire Bo McCalebb / Léo Westerman a fait très mal aux Palois. Le meneur américano-macédonien s'est joué de la défense adverse. Sa vitesse de drive a été un problème constant pour les hommes d'Eric Bartecheky. L'ancien joueur de Sienne termine le match avec 17 pts -  4 rebds - 4pds pour 18 d'évaluation. Sans aucun doute son meilleur match depuis qu'il est arrivé dans le Limousin. Bien aidé par Léo Westerman, le Combo Guard français a su rentrer les tirs importants au bon moment dans le 4ème quart temps et permettre ainsi à son équipe d'éviter un retour des palois en fin de match. Mais ce qu'il faut retenir avant tout c'est que pour une fois, le CSP Limoges à jouer en équipe. Ousmane Camara et Ali Traoré (10 pts chacun) ont contrôlé la raquette, Yakhouba Diawarra pas en réussite en attaque a enfilé le bleu de chauffe en défense et a fini le match à 7 rebds, tout comme Nobel Boungou-Colo, auteur d'une sortie fracassante dans la presse la veille du match, mais qui a su comme toute son équipe se remobiliser et proposer une copie plus conforme à son niveau. Les joueurs de Dusko Vujosevic étaient tout simplement plus forts. Cette équipe n'est pas à sa place dans ce championnat, tout le monde le sait. Ce soir, ils ont prouvé que s’ils le souhaitent, ils ont le talent pour rendre leur fin de saison aussi belle que les deux précédentes…

La série des palois s'arrêtent donc à Limoges, chez son plus grand rival. Comme à Dijon ou Antibes les palois prennent du retard dans le 3ème quart temps, ont le courage et le talent pour revenir dans le match, mais cette fois, ils n'ont pas trouvé les ressources pour l'emporter. Mickael Juice Thompson (26 pts - 4pds) a tenu son rang. Le meilleur marqueur du championnat a porté offensivement son équipe, mais regrettera sans doute le manque de réussite à 3 pts de ses deux lieutenants américains Lance Harris et Steven Smith si adroits à l'accoutumée. Alors qu'il restait sur un fantastique match à Nancy lundi dernier, David Denave est passé à coté de son clasico. Très vite pénalisé par les fautes, il a perdu confiance en lui. Mais l'ailier français permet au buzzer à L'élan de ne pas perdre le point-average (5 pts) grâce à son seul panier à 3 pts du match. Will Yeguete, pour son premier clasico a montré aux gens qui ne le connaissaient pas encore tout son talent. Dès les premières minutes du match, on l'a senti sur-motivé. 5000 spectateurs en furie ne lui ont pas fait peur, lui qui a connu en 2014 avec les Florida Gators un final four NCAA. Débordant d’énergie et actif aux rebonds, il est l’un des meilleurs rebondeurs de Pro A. Hier soir, il termine le match avec 9 rebonds (6 offensifs). Mais là où Yeguete a davantage progressé, c'est surtout offensivement. Il tourne à 9.3 pts de moyenne par match, pratiquement le double de la saison dernière quand il découvrait la Pro A avec le STB Havre. Hier soir, il termine le match avec 14 pts et seulement un tir raté (7/8). Il doit encore travailler quelques facettes de son jeu notamment son jeu poste bas et ses lancers francs (49.7% de réussite), mais à 24 ans il a tout l'avenir devant lui. Donc, supporters palois ou amoureux du basket français, je vous demande de profiter de ce joueur tant qu'il est encore parmi nous en Pro A.

Les palois peuvent être déçus que le CSP Limoges ait mis fin à leur impressionnante série de victoires. Trois matchs en une semaine, avec un effectif réduit, expliquent un état de fraîcheur moindre que leurs adversaires. Ils vont maintenant se battre pour conserver une place dans les 8 premiers. Ils devront affronter 5 équipes du TOP 8 avant la fin de saison (Monaco, Gravelines, SIG, Villeurbanne et Chalon/Saône). Mais, les Béarnais ont les capacités, cette année, de se qualifier en playoff. Pour cela, il faudra continuer à jouer avec l'enthousiasme qui ont fait d'eux l'une des équipes les plus attrayantes de ce championnat de France Pro A.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()