L'ASVEL se révolte

L'ASVEL se révolte

Pro A - Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez - ASVEL
Crédit photo : Joséphine Lefebvre

Battue à la surprise générale la semaine dernière par le STB Le Havre, l'équipe de l'ASVEL est venue balayer Pau-Lacq-Orthez sur son parquet (58-87) dans le choc de la 31ème journée de Pro A.

Il y a des défaites qui font plus mal que d'autres, des défaites où le seul remède est de se dire les choses en face, dans l’intimité du vestiaire, entre 4 murs. C'est ce que les joueurs lyonnais ont fait après la déroute face au STB Le Havre en milieu de semaine dernière d’après les dires de Charles Kahudi en conférence de presse d’après match. Les hommes de J.D. Jackson se rendaient à Pau, avec l'objectif de ne pas sortir du Top 8 et de redorer le blason Villeurbannais mis à mal suite à la défaite en Normandie. Mieux encore, ils savaient qu'en battant leurs rivaux palois, ils reviendraient à leur hauteur au classement. Face à eux des béarnais à la recherche d'une 20ème victoire cette saison, celle qui pourrait les envoyer à coup sûr en playoffs...

C'est un récital de basket proposé ce soir par l'ASVEL. Les coéquipiers de Jean - Charles Livio (10 pts - 4 rebds à 100% aux tirs) ont tout simplement donné une leçon à des palois qui ne sont jamais véritablement rentrés dans la partie. La Green Team, était tout simplement plus forte, plus adroite et plus rapide que l’Élan Béarnais, à l'image de Ware Casper (17pts), qui a tout simplement éteint le MVP du mois de Mars, Michael Thompson. L'ancien Sixers a rajouté à sa superbe performance défensive, une prestation remarquable en attaque, avec un super 5/7 à 3 pts. Darryl Watkins (photo), en difficulté lors des derniers matchs, a tout simplement marché sur la raquette paloise. Jamais, Will Yeguete et JK Edwards n'ont réussi à stopper l'ancien pivot de Chalon-Reims qui termine la rencontre avec un double double 12pts - 12 rebds pour 23 évaluation. Deux autres joueurs termineront la rencontre avec au moins 10 points, Trent Meacham (12pts), Nicolas Lang (14pts). Ce qui prouve l'énorme performance collective du club rhodanien à une semaine d'une finale de Coupe de France tant attendue face à l'équipe du Mans. Cet ASVEL, bâtie pour remporter le titre en fin de saison, devra faire preuve de la même combativité pour remporter les 3 chocs à venir (Le Mans, Dijon et Gravelines-Dunkerque).

C'est un sentiment d'impuissance qui a traversé le Palais des Sports de Pau à la fin de ce match. Alors que face au leader monégasque il y a quelques semaines, les joueurs d'Eric Bartecheky ont montré de la combativité malgré la défaite, hier soir ils n'ont jamais eu cet esprit de révolte. Pourtant il y avait tous les ingrédients pour que les camarades de ''Captain JK'' aient envie de se surpasser. Mais les verts et blancs n'ont jamais trouvé les ressources pour enflammer un public venu en nombre comme au bon vieux temps. D'entrée de jeu, le défi physique proposé par leurs adversaires est trop élevé pour les palois. Thompson, tant précieux cette saison pour l’Élan Béarnais a été ciblé par la défense lyonnaise. Comme face à la SIG, le natif de Chicago a eu beaucoup de mal. 0 pt dans les 15 premières minutes, seulement 9 à la fin de la rencontre. Lance Harris exceptionnel au Rhénus lundi soir, a été lui beaucoup moins en réussite ce soir. 11 pts à 4/12 aux tirs pour l’ailier Américain, qui aura à l'image de son équipe beaucoup souffert face à la puissance de Charles Kahudi ou David Lighty. Petite satisfaction du coté palois la prestation de Steven Smith. L'ancien joueur de Bourg-en-Bresse en panne d'adresse depuis quelques semaines a brillé en attaque (20 pts à 8/11 aux tirs), mais il était bien trop seul hier soir du coté des Pyrénées Atlantiques. 

Pau-Lacq-Orthez devra trouver les raisons à cette défaite et se remobiliser très rapidement pour dès mardi retrouver la victoire sur le terrain de Chalon/Saône pour continuer à croire aux playoffs.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()