83

online

EuroBasket : La France qualifiée malgré un retard à l'allumage

EuroBasket : La France qualifiée malgré un retard à l'allumage

  
EuroBasket 2015 - 1/4 de finale - Equipe de France - France-Lettonie
Tony Parker (18 pts) aura été essentiel dans le réveil des Bleus.

Ils affronteront l'Espagne jeudi soir en demi-finale de leur Euro. Les Bleus se sont imposés (84-70) face à la Lettonie, un peu crispés en début de rencontre, ils se sont faits peur durant 20 minutes avant de lâcher les chevaux.

S'ils ne se font pas peur, ce n'est pas amusant. Les Bleus n'ont pas dérogé à la règle aujourd'hui en offrant quelques frayeurs au 22.076 personnes présentes dans le Stade Pierre-Mauroy. Insolents d'adresse en première mi-temps, les lettons ont bien failli faire vivre une soirée cauchemar aux coéquipiers de Tony Parker, qui a marqué 18 points ce soir en remplissant bien son rôle de leader malgré son piètre 5/17 au tir. Mais si ce pourcentage est nécessaire pour qu'ils reprennent du rythme et de la confiance, on prend. Les Bleus se sont imposés en pouvant faire souffler les joueurs majeurs et là est le principal, même si on aurait aimé vivre une soirée beaucoup plus calme.

 

  • FRANCE 84 - 70 LETTONIE

21-25 | 19-13 | 16-7 | 28-25

 

Le début de rencontre fut très compliqué pour les Bleus qui subissent l'adresse et la percution de les joueurs lettons qui prennent les français à leur propre jeu. Dans le naufrage bleu, seul Boris Diaw surnage avec 6 points dans les 5 premières minutes. Le début est laborieux et les français n'arrivent pas à prendre les devants dans ce match et Kristaps Janicenoks est intenable avec 8 points dans le 1er quart, il donne 6 points d'avance à la Lettonie après 7 minutes de jeu (15-21). Vincent Collet prend temps-mort et fait rentrer les jeunes Lauvergne et Fournier. Ce dernier va redonner des couleurs aux Bleus avec 4 points en moins de 2 minutes (21-25). L'entame du second quart-temps est tout aussi laborieux avec une dureté toujours présente chez les lettons et des français qui sont toujours apathiques défensivement. Dairis Bertans est très bon depuis le début de la rencontre et alors que les français étaient passés devant grâce à Gélabale, il redonne 5 points d'avance à la Lettonie au mileu du 2ème quart (29-34). Et là, c'est le moment que tout le Stade Pierre-Mauroy attendait depuis l'arrivée des Bleus à Lille. Le réveil de Tony Parker ! Le meneur des Spurs va inscrire 9 points de suite et relancer l'Equipe de France en reprenant le rôle de leader de cette équipe. Toute la salle est en feu et TP retrouve des couleurs en même temps que son équipe qui est devant à la pause (40-38).

 

Les inattentions et autres, c'est terminé dès le retour des vestiaires ! Les Bleus vont revenir sur le parquet avec de toutes autres intentions et notamment celle de tuer le match. Grâce à une dureté défensive retrouvée, les coéquipiers de Rudy Gobert qui commence la deuxième mi-temps par un contre de folie vont empêcher la Lettonie de marquer durant 3'45 en leur passant un 7-0 ce qui force le coach letton à vite prendre un temps-mort. La Lettonie va marquer 2 points en sortie de temps-mort puis ne marquera plus de points pendant 3 minutes encore. Au final, les Bleus auront passé un 16-5 à la Lettonie ! Et à ce moment là, c'est quasiment terminé, les lettons n'ont plus de solutions offensives et tout ce que tente le sélectionneur adverse ne réussit pas. Les Bleus mènent 56-45 à l'issue du troisième quart-temps et le passage des colosses Florent Piétrus et Charles Kahudi auront vraiment fait du bien. Le dernier quart-temps est, comme depuis le début de l'Euro des français, beaucoup moins productif, le coach français se cantonne à faire tourner son effectif tout en laissant Parker qui réclame du temps de jeu. Les deux pionniers français Diaw et Parker continuent leur festival (32 points à eux deux) et on peut enfin faire rentrer des joueurs comme Léo Westermann ou Evan Fournier qui revient après un excellent passage en première mi-temps. Les français prendront 17 points d'avance à 3 minutes de la fin (72-55) avant de légérement baisser le pied pour finir en roue libre et rejoindre l'Espagne pour une demi-finale qui s'annonce électrique jeudi à Villeneuve d'Ascq.

 

Et du côté des stats...

 

TP is back ! Bon, il n'est jamais vraiment parti, mais alors que certains médias s'inquiètaient et faisaient les gros titres sur son match plus que moyen contre la Turquie, Parker a montré qu'il était là ce soir. Après avoir débuté sur un 0/4, il a retrouvé des couleurs avec notamment son passage lors du deuxième quart-temps qui restera historique avec 9 points de suite. Les grands joueurs se réveillent toujours aux meilleurs des moments. Ce soir, il a marqué 18 points à 5/17 au tir et délivré 6 pases décisives. Il a été parfaitement aidé par son ami d'enfance, Boris Diaw qui a lui permis aux français de ne pas perdre le fil en début de rencontre. Il termine le match avec 14 points, 3 rebonds et 1 passe décisive. Le géant Rudy Gobert a lui aussi montré qu'il était un candidat au titre de MVP avec 13 points, 6 rebonds et 3 contres. Le banc a été tout aussi bon avec 24 points de la part des rotations dont Joffrey Lauvergne et ses 10 points et 7 rebonds ou encore Evan Fournier qui vaudra 7 points à 33% au tir ce soir. Dans un autre registre, on retiendra les 4 interceptions d'un très précieux Nicolas Batum et les 8 rebonds en seulement 15 minutes de L'HommeCharles Kahudi. Pour finir, on peut noter que Nando De Colo aura été relativement en difficulté ce soir avec 11 points à 1/3 à trois points, 7 rebonds et 5 passes décisives. Il est encore très proche d'un double-double alors que pourtant sa prestation est loin d'avoir été sa meilleure depuis le début de l'EuroBasket.

 

Le plus important restant cette qualification pour les demi-finales de nos Bleus qui retrouveront dès jeudi l'Espagne pour un classico, celui que les supporters français aiment tant. Une rencontre que les espagnols débuteront avec un sentiment de revanche en se rappelant de la défaite à domicile l'année dernière au Mondial. Les français n'auront pas le droit à l'erreur s'ils veulent aller accrocher ce doublé historique auquel ils pensent depuis le début de la préparation. Alors réactivons le #BeatSpain sur les réseaux sociaux et mobilisons-nous. A noter que la demi-finale devrait être diffusée sur France 3 à 21h, jeudi.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()