54

online

L'AEK Athènes, le troisième club de la capitale Grecque

L'AEK Athènes, le troisième club de la capitale Grecque

  

La reine, I Enosi, le club de l’AEK Athènes est un club mythique tant sur le plan Grec qu’Européen. Présentation du club avec l’animateur du compte AEK FC-France !

ISBE (Inside Basket Europe - Corentin) : Salut, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Steph, je suis encore étudiant, et pour te dire la vérité, c'est mon oncle du côté grec m'a transmis cette passion, d'abord du foot, puis ensuite de l'AEK en m'amenant au stade plusieurs fois. Je suis fan également d'un club de football français, ce qui faisait passer l'AEK au second plan. Mais depuis 2-3 ans, j'ai ressorti le dossier et je me suis rendu compte que j'aimais toujours autant ce club. Pendant les vacances, je m'ennuyais un peu et je me suis demandé pourquoi ne pas gérer une page-fan de l'AEK en français. J'ai vu qu'il y avait d'autres comptes Comme l'Olympiakos, le Pana et le PAOK donc je me suis dit que j'allais représenter le quatrième club de Grèce.

D’où t’es venue cette passion pour l’AEK FC?

Elle m'est venue tôt, quand je suis allé pour la première fois au stade avec mon oncle, je devais avoir 6-7 ans. Dans sa chambre à lui, il y avait des écharpes, des maillots, des bouquins... et il me racontait un peu l'histoire du club et les matchs mythiques du club. J'ai tout de suite accroché. Quand tu es lancé dans le bain par quelqu'un d'aussi proche, tu n'oses même pas prononcer le nom d'Olympiakos! La ferveur y est tout aussi forte qu'en Italie par exemple, où on pourrait faire du mal à un membre de sa famille parce qu'on apprend qu'il supporte le club rival !

Des références basket ? (meilleurs moments, équipes NBA ou Européennes suivies,…)

Je ne suis pas trop le basket pour te dire la vérité, je suis à fond sur le foot mais oui je connais bien évidemment certains clubs de NBA, certains clubs européens et l'AEK BC évidemment. Ma culture basketballistique ne se réduit pas au néant !

Dans quel contexte a été créé et s’est développé l’AEK Athènes ? (histoire, géographie, géopolitique, résultats sportifs)

Le club de l'AEK a été créé par des réfugiés de l'ex-empire byzantin à Constantinople, aujourd'hui Istanbul. AEK signifie en grec Αθλητική Ένωσις Κωνσταντινουπόλεως, ce qui veut dire en français Union Athlétique De Constantinople. Depuis, la situation de la ville a changé, c'est devenu Istanbul, et le siège du club a alors déménagé à Athènes. Mais le club reste fier de ses origines et arbore toujours sur son logo l'aigle à deux têtes qui est également représenté sur le drapeau de l'empire byzantin. En gros, si vous voulez appeler l'AEK correctement, appelez le l'union athlétique de Constantinople. Qu’est-ce qui le distingue foncièrement de l’Olympiakos et du Pana ? Pour moi, la seule différence entre ces clubs est qu'on ne possède pas un ADN 100% grec a l'AEK. C'est un club qui a voyagé, bien qu'il ait été créé après deux gros. Aujourd'hui, le club est un cran en dessous puisqu'il a connu une période de faillite ces 3 dernières années. Mais avant, l'AEK avait vraiment les moyens de faire craquer les gros. Aujourd'hui, c'est presque impossible.

Les résultats sportifs sur la scène Nationale et Européenne de l’AEK ces dernières années ?

Les résultats de l'AEK ces derniers temps ne sont pas fameux puisqu'entre 2011 et 2014, on jouait dans les divisions inférieures. Mais depuis une saison le club a réalisé de belles choses puisqu'il a gagné la coupe de Grèce de Football. Le club a aussi pris part à la Ligue des Champions et a LA Ligue Europa plusieurs fois depuis les années 2000. Ils n’en ont pas été capables cette année, puisqu'ils ont perdu en préliminaires contre Saint Étienne malheureusement. Mais il existe quelques matchs références, contre le Real ou contre Milan pour ne citer qu'eux.

Aujourd’hui que reste-il des origines de l’AEK ?

L'AEK possède toujours cette identité qui rend le club différent des 15 autres. Même si le club ne réside pas et ne joue pas à Istanbul (encore heureux), on ressent cette ferveur chez les fans qui reste la même. Certains chants de supporters sont les mêmes depuis la création du club et nous viennent tout droit de Turquie. C'est un club unique.

Un dernier mot ?

Le fait de t'intéresser au foot et au basket grec est vraiment une bonne chose, tu verras qu'il y a plein de choses super à découvrir. Et le site Inside Basket Europe a l'air sympa ! Continue !

Merci Steph pour cette super introduction !

Alors revenons-en au « troisième » club de basketball de la capitale Grecque. Il y a quelques mois, je vous avais présenté le derby des éternels ennemis, à savoir l’Olympiakos et le Panathinaïkos. Cette fois-ci c’est au tour de l’AEK, moins populaire mais tout aussi intéressant. Je vais donc m’attacher à vous faire découvrir son palmarès, son effectif (présent et passé) et son actualité.

  • Son palmarès :

Compétitions Nationales

·         Champion de Grèce à 8 reprises: 1958, 1963, 1964, 1965, 1966, 1968, 1970, 2002

·         Vice-champion de Grèce : 

Années 1960 : 1967, 1969,

Années 1970 : 1974, 1997, 

Années 2000 : 2003, 2005.

·         Vainqueur de la Coupe de Grèce à 3 reprises: 1981, 2000, 2001

·         Finaliste de la Coupe de Grèce : 

Années 1970 : 1976, 1978,

Années 1980 : 1980, 1988, 

Années 1990 : 1992, 1998, 1999.

  • International

·         Vainqueur de la Coupe des Coupes : 1968

·         Vainqueur de la Coupe Saporta : 2000

·         Finaliste de l'Euroligue : 1998

Coupe des coupes et coupe Saporta (ancien joueur et dirigeant du Real Madrid) sont deux dénominations pour une même compétition. Qui, malheureusement a disparue. Il s’agit d’une compétition opposant les gagnants des coupes nationales de l’année précédente. Crée en 1967, elle disparaît en 2002 en fusionnant avec la coupe Korać pour former la coupe ULEB de basketball.

  • Joueurs passés par l’AEK Athènes :

Dimosthénis Dikoúdis, vainqueur de l’Euroligue en 2007 avec le Panathinaïkos, passé notamment par Valence.

Michális Kakioúzis, champion d’Europe en 2005 avec la Grèce, gagnant de la coupe Saporta avec l’AEK (2000) et champion de Grèce avec l’AEK (2002). Notamment passé par Le Mans.

Níkos Zísis, gagnant de l'Euroligue en 2008 avec le CSKA Moscou, le Fenerbahçe et Sienne, c'est un joueur référencé en Europe, champion d'Europe en 2005 en Serbie avec la Grèce.

Victor Alexander, notamment passé par les Warriors, le CSKA Moscou et Vitoria.  All-Euroleague First Team en 2003.

Willie Anderson, qui a joué 7 saisons aux Spurs, passé par les Raptors et les Knicks, ou encore le Heat de Miami et le Maccabi Tel Aviv.

Jim Bilba, ancien capitaine de l’équipe de France et médaillé d’argent aux JO de Sydney.

Sandro Nicević, quadruple champion de Croatie, vainqueur de la coupe de France avec Le Mans et champion d’Espagne 2006 avec l’équipe de Malaga.

Taurean Green, champion de France 2014 avec Limoges, bien connu dans l’hexagone. Compagnon de Corey Brewer et Joakim Noah lors du doublé des Gators de Florida en NCAA.

Rodrigue Mels, le natif des Abymes est bien connu du côté de Nancy et de Châlons-Reims. Il a évolué deux saisons à l’AEK Athènes.

Claudio Coldebella, ancien meneur de jeu de la Virtus Bologne (vainqueur d’une coupe des coupes et de trois championnats d’Italie) notamment, mais aussi du PAOK Salonique et de la Squadra Azura.

Roberto Chiacig, vainqueur de la coupe Saporta avec l’AEK en 2002 et champion d’Europe avec l’Italie en France (en 1999).

Milan Gurović, ancien joueur du Barça, des deux grands de Belgrade (Etoile Rouge et Partizan) et gagnant de la coupe Korać en 1999 avec Barcelone. Champion du monde 2002 avec la Yougoslavie.

Amara Sy, le Franco-malien a un CV bien rempli aujourd’hui à Monaco, il fut le joueur emblématique de l’ASVEL (deux championnat de France), il a joué une seule saison à l’AEK.

Martin Müürsepp, passé par Dallas et le CSKA Moscou notamment. Gagnant de la coupe Saporta en 2000 avec l’AEK et de la FIBA Eurocoupe en 2004 avec le CSKA Moscou.

Jake Tsakalídis, pensionnaire pendant 7 saisons de la NBA. Gagnant de la coupe Saporta avec l’AEK en 2000.

  • Effectif actuel

DIXON Michael (Arrière), le go-to-guy de l’équipe qui a récemment prolongé son contrat jusqu'en 2019.

McGRATH Donnie (Arrière) : Joueur notamment passé par Cholet, la Virtus Bologne ou encore par le PAOK Salonique, qui a la particularité de jouer pour la sélection d’Irlande de basketball.

MORAITIS Dimitris (Arrière) : Jeune espoir grec de 17 ans, à suivre donc puisqu’il a déjà participé au Jordan Brand Classic International Game en 2015.

UKIC Roko Leni (Arrière) : Passé par les plus grands clubs (Virtus Roma, Barcelone, les Raptors, les Bucks, le Panathinaïkos,…) il est double champion de Grèce (avec un titre de MVP des Finales).

LARENTZAKIS Giannoulis (Arrière) : Passé par Saragosse et l’Aris Salonique il est international grec depuis ses toutes jeunes années.

SKOULIDAS Dionysis (Arrière) : Egalement espoir grec de 17 ans à suivre, médaillé dans les différentes classes d’âge avec la sélection grecque.

VASILEIADIS Kostas (Arrière) : Champion d’Espagne avec Malaga en 2006, shooter fou, il est passé par les plus grands club espagnols et grecs.

SAKOTA Dusan (Ailier): Vainqueur de l’Euroligue avec le Panathinaïkos en 2007 et quadruple champion de Grèce. Joueur expérimenté, il est souvent l’un des plus gros marqueurs de son équipe.

WILLIAMS Jawad (Ailier): Passé notamment par Paris et les Cleveland Cavaliers, champion universitaire en 2005 avec North Carolina et vainqueur de la Coupe de France avec Paris en 2013.

MILOSEVIC Milan (ailier) : Passé par la Serbie (Etoile Rouge de Belgrade notamment), Chypre, la Bosnie et la Slovénie, c’est un bon passeur et un tireur solide.

CHARITOPOULOS Dimitris (Pivot) : Notamment passé par l’ASVEL en 2012, vainqueur de la coupe de Grèce (2004) et de l’Eurocoupe challenge (2003) avec l’Aris Salonique.

ELONU Chinemelou (Pivot) : Passé par l’Elan Béarnais notamment mais également par Saragosse et le Beşiktas, le nigérian est fort dans le cercle et athlétique.

MAVROEIDIS Dimitris (Pivot) : Un intérieur (2m 12 pour 120 kg) avec de bons mouvements au poste et un shoot sûr. Il notamment passé par Bilbao et l’Olympiakos.

TSALMPOURIS Giorgos (Pivot) : Vingt ans, passé par Iowa State, non drafté, il est revenu en Grèce pour jouer à l’AEK, habitués aux sélections de jeunes, depuis les U-16 il est un des grands espoirs grecs.

Randal Falker est également passé par le club cette saison pour palier lors des blessures, il est parti rejoindre le mythique club roumain du Steaua Bucarest fin janvier.

Actuel troisième de l’ESAKE basket league, l’AEK se situe derrière ses deux voisins grecs, les « reds » de l’Olympiakos et les « verts » du Panathinaïkos (à voir ici). Avec seulement trois défaites (au 31 janvier 2017), Vasilissa (la Reine) est bien placé au classement, devant l’Aris Salonique et le Kholossos de Rhodes avec trois défaites de moins. En FIBA Europe Champions League, l’AEK devra affronter la Juventus Utena en 1/16ème de finale, un club Lituanien, après avoir terminé deuxième de son groupe derrière le Beşiktas de Kyle Weems et Michael « Juice » Thompson.  Encourageant pour la suite donc. Il faudra donc compter avec les jaunes et noirs pour le titre en FIBA Europe Champions League mais également ligue ESAKE, où ils pourraient peut-être accrocher les deux autres grands d’Athènes.

Un grand merci à Steph pour son expertise, sa disponibilité et sa gentillesse.
 

N’hésitez pas à suivre son compte Twitter, il diffuse du contenu de qualité !

Ailleurs sur le web
Votre avis ()