73

online

Frédéric Forté : ''On veut nous faire payer le fait qu'on...

Frédéric Forté : ''On veut nous faire payer le fait qu'on se soit engagé en Eurocup''

  

Détenteur d'une wildcard pour évoluer en Eurocup, le CSP dispute une compétition européenne qui n'obtient pas l'aval de la LNB, porté davantage sur les compétitions FIBA. Limoges semble payer ce choix.

Invité de Buzzer lundi soir aux côtés de David Cozette, Stephen Brun et Frédéric Weis, le président du CSP, Frédéric Forté a parlé de deux choses majeures : le départ de son meneur A.J. English et le fait que Limoges aura deux matchs à jouer le même jour. Ce qui semble assez improbable.

 

Le 7 novembre prochain, la même équipe première du CSP Limoges devra disputer deux matchs simultanément. En Coupe de France à 17h00 contre Hyères-Toulon, puis à 18h00 à Vilnius en Eurocup. Si le CSP et le HTV avaient trouvé un terrain d'entente pour reporter la rencontre de Coupe de France, cette demande a été invalidée par la FFBB, pour cause de fenêtres internationales.

 

Pour Frédéric Forté qui s'est confié au micro de SFR Sport, le terrain d'entente et le fait de trouver une autre date étaient possibles. Il semblerait que la Fédération et la Ligue n'aient pas fait les efforts nécessaires pour aboutir à ce point d'entente.

Une raison simple pour le président limougeaud, c'est le fait que Limoges joue l'Eurocup et que cela ne satisfasse pas la Ligue et la Fédération qui avaient, tous deux, interdit la saison passée à leurs clubs de disputer une compétition dirigée par l'Euroligue, depuis la création de la Champions League FIBA et de la FIBA Europe Cup.

Une décision grandement contestée par de nombreux dirigeants français et notamment l'illustre président du CSP. Il est vrai que cela paraît assez fou qu'une instance veuille nuire au point de faire jouer une même équipe deux matchs le même jour... Cette histoire n'a pas fini de faire couler de l'encre.

 

 

Ailleurs sur le web
Votre avis