63

online

Villeneuve d'Ascq champion et avec la manière

Villeneuve d'Ascq champion et avec la manière

 

Aujourd’hui, c’est une soirée particulière pour le club de Villeneuve d’Ascq. En effet, les joueuses de Fred Dusart sont à cinq points d’un premier titre européen.

 

 

  • Braine 53 - 73 Villeneuve d’Ascq

11-21 | 31-36 | 36-56 | 53-73

 

 

Dès le début de rencontre, le rythme est très soutenu. Les deux équipes traversent le terrain à toute vitesse, mais le score reste faible, car le ballon ne rentre pas beaucoup, ni du côté de Braine, ni du côté de Villeneuve d’Ascq. L’équipe Belge mène 4-3 quand Jo Gomis (10 points) est sur le point de piquer le ballon à son adversaire, mais l’autre joueuse est plus rapide et elle punit sévèrement les Lilloises avec un panier à trois points. Cependant, Villeneuve d’Ascq ne tremble pas et ne tarde pas à égaliser (7-7 à 5’). Dans ce premier quart temps, l’ESBVA provoque beaucoup de fautes et se retrouve souvent sur la ligne des lancers-francs. Cela leur permet de mener 9-12. Quelques secondes plus tard, Villeneuve d’Ascq continue de faire mon monter son avance et à la huitième minute, les joueuses de Fred Dusart remettent les compteurs à zéro et prennent même l’avantage dans cette finale (en comptant les points de la finale aller cumulés  et de la finale retour) grâce à un panier de Fatimatou Sacko (9 points, 7 rebonds et 3 passes décisives). Les lancer-francs s’enchaînent et Villeneuve d’Ascq prend rapidement 7 points d’avance. Néanmoins, les Guerrières commettent également des fautes. Heureusement pour elles, leurs adversaires ne sont pas très adroites à cet exercice.  Au terme des dix premières minutes, l’ESBVA compte dix points d’avance.

 

Dans le deuxième quart temps, les deux équipes se rendent coup pour coup, mais la tension monte entre les joueuses et après un petit accrochage, Ann Wauters (13 points et 10 rebonds) et Marjorie Carpréaux (13 points, 4 rebonds et 6 passes décisives) se voient siffler une faute technique chacune. Après un temps mort, l’équipe de Braine reprend confiance, notamment grâce à un panier à trois points et c’est maintenant à leur tour de provoquer des fautes et de venir sur la ligne des lancer-francs. C’est ainsi qu’avec deux lancers d’Anete Steinberga, l’équipe de Braine revient au score (28-28). En plus des fautes défensives, les fautes offensives commencent à se faire nombreuses pour les Villeneuvoises, et cela permet à leurs adversaires de reprendre l’avantage. Les deux équipes vont alors prendre chacune leur tour le leader. Et après une bonne passe de Braine, Villeneuve d’Ascq se ressaisit et reprend trois points d’avance à 28 secondes de la fin du deuxième quart temps. Finalement, elles terminent la première mi-temps avec cinq points d’avance.

 

 

Après la pause, Villeneuve d’Ascq semble plus à l’aise que son adversaire. Les joueuses reprennent le large (+7), mais Marjorie Carpréaux relance ses coéquipières. Cela ne suffira pas, Villeneuve d’Ascq ne tarde pas à répondre avec un panier et un lancer franc. C’est ensuite au tour de Jo Gomis d’inscrire deux nouveaux points et cela permet à l’équipe de prendre dix points d’avance. Villeneuve d’Ascq semble retrouver sa confiance et Virginie Bremont (8 points, 8 rebonds et 6 passes décisives) le montre avec un magnifique panier à trois points. Ce troisième quart temps semble pour le moment à sens unique. Braine n’existe plus et l’ESBVA prend 16 points d’avance. Les Castors n’y arrivent vraiment plus et Villeneuve d’Ascq est inarrêtable. Celeste Trahan (21 points et 12 rebonds) se retrouve sur la ligne des lancers francs, et à l’image du troisième quart temps des Belges, elle rate ses deux lancers et Villeneuve d’Ascq garde 22 points d’avance. Avec seulement cinq points inscrits dans ce quart temps, Braine laisse les Gazelles s’envoler.

 

Les dernières minutes ne changent rien et ne sont qu’une formalité pour les Lilloises.

Braine tente tout de même de revenir au score, mais cela ne suffit pas pour inquiéter nos Guerrières. Elles sont d’ailleurs déchaînées et enchaîne les paniers à longue distance, plus rien ne semble pouvoir les arrêter ! Et c’est finalement avec vingt points d’avance que s’imposent les coéquipières d’Ann Wauters.

A noter aussi la très bonne performance de Megan Mahoney qui termine la rencontre avec 17 points et 5 rebonds.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()