106

online

Entretien avec Xavier Gaillou - Fos/Mer

Entretien avec Xavier Gaillou - Fos/Mer

 
Pro B - Fos/Mer Provence Basket - Xavier Gaillou - Raphaël Desroses
Crédit photo : Maryline Callens - Archives
Xavier Gaillou, ici avec le maillot de Boulazac en 2014, est devenu depuis cette époque un joueur en pleine reconstruction et ça lui va bien !

Xavier Gaillou, joueur de Fos/mer, a accepté de répondre à notre ami Fabrice Pierret avec beaucoup de disponibilité... merci à lui pour toute cette gentillesse !

Fabrice Pierret : Bonjour Xavier, Merci pour ta participation, très sympa de ta part.

Xavier Gaillou : Je t'en prie c'est avec plaisir que je me prête à cette interview.

Tu en es à ta cinquième saison en Pro B en passant par Denain, Bourg, Boulazac et cette saison à Fos-sur-Mer. Peux-tu nous parler de ton parcours formation avant d'en arriver-là ?

J'ai commencé le basket à 10 ans dans le club de Massy dans le 91. J'y ai évolué jusqu'en cadet 1ère année avant de partir pour le centre de formation du Havre. Après deux années cadet et autant dans le championnat espoir d'un commun accord avec le dirigeants je décide de partir pour tenter de décrocher un contrat en Pro B, les portes de l'équipe première évoluant en Pro A m'étant fermées. Je n'arrive malheureusement à convaincre aucun entraîneur de Pro B de me donner ma chance et je prends donc la direction de Saint Etienne alors en Nationale 1. En y repensant c'est sûrement la meilleure chose qui me soit arriver, j'ai pu pendant deux ans côtoyer de très bons joueurs qui ont eu un rôle de grand frère pour moi et surtout j'ai eu de temps de jeu. Cette expérience engrangée m'a permis d'avoir un impact immédiat en Pro B la saison suivante ce qui n'aurait pas été le cas à 19 ans à ma sortie du centre de formation .

Pourquoi as-tu choisi le basket ?

J'ai choisi le basket parce que j'étais grand tout simplement lol. J'ai énormément joué sur les playgrounds avant de commencer à jouer en club et ça m'a plu. Puis j'ai commencé à avoir de très bonnes relations avec mon demi frère Yannick, j'ai pu assister à un de ses matchs lorsqu'il évoluait à Maurienne et là je me suis dit : "ok c'est vraiment ce que je veux faire " !!

Tu es passé par des régions opposées. Peux-tu nous évoquer tes meilleurs souvenirs à travers ton passage dans ces différentes régions ?

Même si j'ai adoré toutes les régions dans lesquelles j'ai joué, je suis obligé de donner une mention spéciale pour le Nord pas de Calais. Mon passage à Denain été tout simplement génial, beaucoup de choses y ont contribué comme les excellents coéquipiers que j'ai eu, notre folle deuxième saison en Pro B ou malgré tous les problèmes extra sportif dus à la fragilité financière du club on décroche le maintien avec une équipe qui avait une moyenne d'âge de 23 ans à tout casser. Mais au delà de tout ça j'ai été touché par les gens, les supporters, les bénévoles avec qui je continue de garder contact et qui ont rendu mon passage dans ce club inoubliable.

Tu as intégré un groupe qui a des ambitions, ton coéquipier Raphaël Desroses m'avait fait le plaisir de répondre à quelques questions, Un petit mot sur les ambitions de ton club et les tiennes ?

Il est difficile pour moi de parler des ambitions affichées du club car je n'étais pas là au début de saison, mais pour un club comme Fos les playoffs donc une place dans le top 9 est le minimum syndical. A titre personnel mon objectif est d'aider l'équipe à continuer à surfer sur cette dynamique positive et puis aussi de redorer mon image qui a pas mal été ébranlée ces derniers mois. Je veux faire parler de moi par mes performances sur le terrain et non des soucis extra-sportifs.

Tu as démarré cette saison comme pigiste médical, qu'est ce que cela t'as apporté ?

C'est une situation très délicate ce statut de pigiste médical, mais que ce soit ici à Fos ou à Challans au mois de Décembre j'ai été accueilli à bras ouverts par mes coéquipiers et mon intégration s'est très bien passée. Le fait de rester au chômage pendant de longs mois nous fait apprécier deux fois plus la chance que l'on a d'exercer ce magnifique métier, j'ai beaucoup gagné en maturité et je pense même que cela se ressent sur le terrain.

Tu envisages quoi pour la saison prochaine ?

Pour la saison prochaine j'aimerais beaucoup rester ici à Fos où je me sens très bien. Si ça ne se fait pas j'aimerais repartir sur un projet à moyen ou long terme en Pro B, un peu de stabilité après cette année difficile me ferai le plus grand bien.

Et après le basket, tu as un projet ?

Pour mon projet de reconversion ça reste un peu flou. J'aime beaucoup la mode, les fringues, les baskets... Je me vois bien ouvrir mon propre commerce mais c'est un domaine assez difficile et souvent lorsque l'on monte ce genre d'affaire c'est un peu "ou ça passe, ou ça casse ", donc une grande réflexion est encore nécessaire je pense.

Je ne sais pas si on te l'a déjà dit, mais tu as une ressemblance avec Stephen Curry, tu es d'accord avec moi ?

Lol, cette ressemblance avec Stephen Curry oui beaucoup de gens y font référence surtout depuis cette année où je me suis pas mal affiné et si on regarde les chiffres oui on fait a peu près la même taille, le même poids, nous sommes métisse tous les deux mais je pense que ça s'arrête là. Ça me fait sourire c'est sympa, c'est le meilleur joueur du monde donc il y a pire comme comparaison hein !!

Ta voix fait sensation, j'ai pris un peu de temps pour t'écouter chanter, des vidéos sur youtube sont en lignes et beaucoup de gens m'ont dit que tu dansais également très bien ! Cette passion chant et danse t'es venue comment ? Tu n'as jamais pensé à The voice ?

Alors je suis avant tout passionné de chant, la danse moins même si j'aime danser. Le chant j'ai toujours aimé ça, depuis tout petit j'écoute énormément de musique je me faisais mes petites cassettes en enregistrant les bons sons qui passaient à la radio, puis j'essayais d'imiter les chanteurs. Au Havre j'ai eu mon premier ordinateur portable, j'ai commencé à m'enregistrer et depuis je n'ai jamais arrêté. Mais de là à participer à des shows télés il y a un monde et je ne franchirais probablement jamais le pas.

Peux tu nous dire ton plat préférée ?

Mon plat préféré... c'est un peu une colle pour moi je ne sais jamais trop quoi répondre. Mais mon père est un fin cuisinier donc je dirais probablement ses acras de morue !!

Merci Xavier, je te souhaite une bonne fin de saison et je te dis à bientôt !

Ailleurs sur le web
Votre avis ()