62

online

Elie Okobo - Pau-Lacq-Orthez : ''J'ai envie de jouer en Pro...

Elie Okobo - Pau-Lacq-Orthez : ''J'ai envie de jouer en Pro A''

 

Rencontre avec un jeune espoir du championnat de France Pro A, Elie Okobo de Pau-Lacq-Orthez !

Inside Basket Europe : Bonjour Elie, dans un premier temps, je tiens à te féliciter pour le titre de champion de France Espoir Pro A et à te remercier de prendre le temps de répondre à nos questions. Peux tu faire un retour sur ta saison en Espoir, conclue par ce titre? 

Nous sommes tous très fiers de notre saison. Nous avons beaucoup travaillé ensemble pour décrocher ce titre de champion de France. Nous sommes une véritable équipe et avoir remporté ce titre est magnifique. Mais la saison n'est pas terminée pour autant, nous avons encore comme objectif le trophée du futur ( NDLR : ITW réalisée avant le  L'Elan béarnais s'est incliné en finale face au Paris-Levallois sur le score de 77 à 63).

Sur un plan personnel, tu as réussi une superbe saison, sachant que tu es seulement 1ère année Espoir...

Oui je suis assez satisfait de ma saison. J'ai terminé 3ème à la course du MVP du championnat et c'est une grande fierté. J'ai tout de même manqué durant la saison de régularité. Tous les jours, je travaille pour gagner à être plus constant. J'espère que le travail paiera l'an prochain où j'aspire à devenir l'un des tous meilleurs joueurs du championnat Espoir Pro A. Cette saison, durant quelques mois j'ai perdu en adresse, je ne rentrais plus mes tirs et ce fût une période compliquée. Mais j'ai la chance d'évoluer avec des joueurs de talent qui sont restés constants dans leurs performances. Mais dans l'ensemble c'est une bonne année.

Cette saison, tu as aussi fait partie de l'effectif Pro A. T'entrainer tous les jours avec des joueurs expérimentés ça t'a aidé à devenir plus dominant en Espoir?

Bien sûr, c'est très bénéfique pour moi de m'entraîner au quotidien avec de très bons joueurs. Pour un jeune, être opposé en défense avec des joueurs comme Yannick Bokolo ou Max Kouguere fait que tu prends très vite de l’expérience. Les oppositions sont dures, c'est physique, mais c'est une bonne chose. J'apprends tous les jours. Il y a aussi toute les sessions d'entraînements individuels avec Julien Martin mon coach. Il me permet de bien travailler mon jeu sur certains points. 

Cette saison, tu as joué quelques minutes en Pro A, notamment dernièrement sur le parquet de Beaublanc face au CSP Limoges et contre la SIG en quart de finale des play-off. Qu'as tu ressenti quand le coach a fait appel à toi?

Tu ressens toujours un peu de stress, surtout quand tu vas sur la chaise pour attendre de rentrer. Mais très vite tu dois rentrer dans ton match pour apporter le plus possible à ton équipe. Face à Limoges je ne m'y attendais pas du tout. J'étais malade depuis 3 jours et je n'avais pas participé à la séance d'entraînement du matin. Contre la SIG, le contexte est différent, le coach nous avais réuni avec Léo (Cavaliere) pour nous dire de nous tenir prêt car il comptait nous utiliser. Je ne pensais pas jouer autant, surtout sur la fin de match où je suis présent pour le money time. Je pense ne pas avoir fait d'erreur, j'ai fait mon travail de jeune, c'est à dire bien défendre et apporter le maximum à mon équipe.

Champion de France Espoirs Pro A, premières minutes en Pro A, participation au play-off après 10 ans d’absence. C'est une saison qui restera gravée en toi? 

Oui j'ai vécu une superbe saison. Pas que moi, le club aussi. Retrouver les play-off après 10 ans était très important pour le club. Les fans étaient très contents malgré le fait que nous n'avons pas réussi à battre Strasbourg. J'espère que nous pourrons faire la même chose l'an prochain. Nous ne sommes pas passés loin de l'exploit face à La SIG. Nous n'avons pas été ridicules. A l'image de notre saison, nous nous sommes battus jusqu'au bout. Il faut pas oublier que nous avons enchainé 11 victoires consécutives.

Souhaites-tu plus de responsabilités l'an prochain en Pro A ?

Bien entendu, je suis très heureux d'avoir gagné cette saison avec les espoirs. Dominer comme nous l'avons fait est quelque chose d'incroyable. Mais j'ai envie de jouer en Pro A. Je sais que dois prouver que j'ai le niveau pour le faire. Cela prendra le temps qu'il faut, mais je veux plus de responsabilités. L'an prochain, je serais encore espoir mais mon ambition est vraiment d'être un élément de la rotation de l'effectif Pro A. J'espère que Pau pourra m'apporter beaucoup de choses dans mon projet professionnel.

Avant de penser à l'année prochaine, tu rejoindras en début de semaine L'INSEP car tu es présélectionné en équipe de France U20 pour le championnat d'Europe en Finlande?

Oui, je ne suis pas encore en vacances. J'ai la chance comme l'an dernier d'être présélectionné. L'an dernier je n'ai pas été retenu dans le 12 derniers. Cette saison, c'est un objectif que je m'étais fixé. Je vais tout donner pour être dans l'équipe. J'ai envie de représenter la France cet été et jouer un championnat d'Europe c'est toujours un peu spécial. Mais, je vais devoir faire face à de la concurrence. Je vais retrouver mes amis, ceux avec qui je joue au quotidien comme Corentin Carne, Lucas Dussoulier et Léopold Cavaliere, ceux que j'ai rencontré lors de mes précédentes campagnes avec l'équipe de France. C'est vraiment pour moi un bon test, je vais jouer mon jeu, en espérant rentrer dans les plans du staff. 

Merci d'avoir accepté cette rencontre Elie, que peux t'on te souhaiter pour le futur ? 

Dans un premier temps, on peut me souhaiter la bonne santé pour moi, mais surtout pour toute ma famille et mes amis. Je souhaite d'ailleurs les remercier du soutien qu'ils m'apportent au quotidien. J’espère aussi connaitre ma première sélection en équipe de France. J'espère aussi pouvoir continuer à évoluer à un haut niveau et continuer ma progression pour devenir un jour un très bon joueur de Basket. 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()