57

online

Conférence de presse Landerneau LF2

Conférence de presse Landerneau LF2

 
Crédit photo : Arnaud Terver

Conférence de presse de Landerneau, éliminé en demi-finale de Final Four par Tarbes. La petite-finale de LF2 c'est dans un instant.

Conférence de presse

 

Stéphane Leité

Tarbes a eu la main mise sur le match, on n’a pas su le basket que l’on propose habituellement. Nous avons joué notre chance crânement, parce que nous étions les outsiders. Nous avons fait une belle remontée et nous nous étions que Tarbes avait réussi à remonter 16 points en 4 minutes chez nous, pourquoi pas nous. Nous avons joué notre chance, on a augmenté notre intensité, mais c’est quelque chose que nous aurions dû faire plus tôt.

Oumou c’est notre star selon le programme du Final Four, et quand notre star manque les 5 premiers paniers, c’est compliqué. D’un point de vue fixation intérieure c’était dur et surtout face à Matic dont le rôle était d’éteindre Oumou.

 

Je pense que l’on a oublié de courir, et l’enjeu a dépassé le jeu. On n'a pas trouvé les solutions et à jouer des situations qui ne sont pas notre jeu. Nous jouons sur les points intérieurs et on joue également sur la vitesse notamment avec Marie Butard, mais nous n’avons pas réussi à le faire. C’était approximatif. Nous n’étions pas bons sur les écrans, nous étions sur un qualité de passes faible et cela nous a coûtés.

 

Je ne peux pas dire que j’ai réussi (sur le fait de jouer le Final Four après seulement deux ans au LBB), et le jour où un entraîneur dit j’ai réussi, alors il arrête tout. Je pense que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Par contre je suis content de mes joueuses et aussi très content que le club de Landerneau m’ait fait confiance et aussi Marie parce qu’elle a son mot à dire. Nous avons comme objectif il y a deux ans de créer un projet, une dynamique. Aujourd’hui la dynamique c’est de vouloir toujours aller plus haut.  

Marie Butard :

Je pense que lorsqu’on est à -20, les filles ont lâché le feu puisque le but c’est pas non plus de finir à -30. On s’est mis à courir, à défendre plus fort aussi et c’est vrai que cela nous fait du bien. Comme l’a dit Stéphane, on s’est dit que si elles l’ont fait chez nous, nous pouvions nous aussi faire cette remontée chez elle. On a joué notre chance et on vient mourir sur 10 points. Dommage.

 

La récupération sera importante. Le programme c’est la glace et surtout vite relever la tête et penser au match contre de demain (à 14h aujourd’hui). On finit la saison quatrième et on peut jouer la troisième place et pour mieux finir la saison.

 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()