Chartres termine leader de la LF2, Roche Vendée 2e et Landerneau...

Chartres termine leader de la LF2, Roche Vendée 2e et Landerneau 3e

Après avoir profité de la défaite du RVBC la semaine passée, Chartres conclut sa saison de LF2 en tête. Les Yonnaises finissent 2e et prennent le dessus sur le 3e Landerneau.

  • Chartres 79-52 Dunkerque

23-9 | 45-20 | 64-35 | 79-52

Les filles de Benoit Marty ont rapidement pris le dessus dans une rencontre, sous l'impulsion de Joelly Belleka et Tiffany Clarke (21-7, 9'). Swanne Gauthier enfonce rapidement le clou dans le 2e QT. Anaïs Viale ou encore Dace Pierre-Joseph tentent de réagir dans le 3e QT, mais l'écart est trop grand, le niveau de jeu aussi.

 

Dunkerque, 3e du Final Four en 2015, sort par la petite porte avec l'avant-dernière place de LF2, devant le Centre Fédéral. Chartres finit devant tout le monde avec ce 22e succès.

 

Clarke termine sa saison en LF2 avec un double-double : 12 points, 12 rebonds. 14 points pour Mélanie Devaux et 16 unités pour 3 passes pour Belleka. Pierre-Joseph a joué ses 40 minutes pour 23 points et 3 rebonds.

 

  • Roche-Vendée 79-63 Landerneau

24-12 | 43-34 | 63-49 | 79-63

 

Vexées très certainement de la défaite à Toulouse qui a repoussé le RVBC de la place de leader de la LF2, les Yonnaises imposent rapidement leur tempo, notamment Caroline Heriaud et Johanna Tayeau (14-6, 5'). Landerneau s'accroche avec un collectif retrouvé dans le 2QT autour de Pauline Lithard (39-32, 18'), mais ne parvient pas à inquiéter son adversaire du soir.

 

Marie Butard cherche la solution en début de 3e QT (46-42, 23'), mais les Yonnaises ont de la ressources et surtout un secteur intérieur fourni avec Mariame Dia et Bernie NGoyisa (58-49, 27'). Dans le dernier acte, les Yonnaises déroulent leur jeu tranquillement et profitent des erreurs offensives bretonnes pour asseoir leur domination.

 

Ngoyisa termine avec 18 points, 5 rebonds. Dia finit avec 14 unités pour 3 rebonds. Tayeau affiche 14 points pour 9 passes. Butard apporte 13 points en 20 minutes, mais il est clair que ce match était une préparation, car l'enjeu n'était plus tellement présent.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()