Ca chauffe entre Eric Girard (ESSM) et Olivier Bourgain (SOMB)

Ca chauffe entre Eric Girard (ESSM) et Olivier Bourgain (SOMB)

Pro A - Eric Girard - Olivier Bourgain - ESSM Le Portel - SOM Boulogne
Crédit photo : Maryline Callens
Eric Girard, la saison passée, aux côtés de son assistant Jacky Périgois.

Il n'y a pas forcément une grande inimitié entre les deux voisins du Nord qui sont Le Portel et Boulogne, mais chaque confrontation laisse transparaitre de la tension et il se passe toujours quelque chose. Eric Girard et Olivier Bourgain en ont l'un après l'autre d'ailleurs...

Fraichement promu en Pro A, l'ESSM Le Portel affrontait son voisin le plus proche le SOM Boulogne en 1/32ème de finale de la Coupe de France. Les stellistes l'ont emporté mais ce match a fait parler et va encore faire parler après le règlement d'un petit différend entre Eric Girard, entraîneur de l'ESSM et Olivier Bourgain, manager du club boulonnais. A la fin de la rencontre, Coach Girard s'est tournée vers la tribune où se situait le manager en lui faisant un signe qui signifiait ''rappelle-toi''. Si la plupart des personnes présentes dans la salle Damrémont à ce moment-là n'ont pas compris ce qu'il arrivait à Eric Girard, il s'est ensuite exprimé en conférence de presse et c'est La Voix du Nord qui nous a relayé cela :

Le contentieux remonte au match retour de la saison dernière, que nous avions gagné aisément. En rentrant au vestiaire, Olivier Bourgain m'a interpellé et m'a dit que j'étais un petit coach et surtout que je ne retrouverai jamais le haut niveau à cause de la maladie. [...]

Je n'avais pas communiqué, mais j'avais promis de renvoyer l'ascenseur. C'est fait.

 

Mais il s'avère qu'Olivier Bourgain a lui aussi usé de son droit de réponse via son compte Facebook niant logiquement les dires de son opposant. Il s'est défendu en déclarant que lors de ce fameux match retour de la saison dernière, Eric Girard avait laissé ses titulaires sur le terrain alors que l'écart était grand et que le SOMB jouait avec ses espoirs et que selon lui, ''le jeune stelliste Coulibaly ne demandait qu'à jouer''. Il dit s'être juste permis de dire aux deux coachs stellistes que ce comportement n'était pas vraiment sportif et que par rapport à cela, ''Eric Girard ne retrouverait jamais le haut niveau''.

 

Alors qui dit vrai et qui dit faux ? Ce débat est extrêmement clivant avec des personnalités comme Stephen Brun qui se rangent du côté du clan boulonnais.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()