85

online

L'ASVEL avec les tripes... la SIG pleine de questions !

L'ASVEL avec les tripes... la SIG pleine de questions !

 
Pro A - SIG Strasbourg - ASVEL - Casper Ware - Rodrigue Beaubois - Charles Kahudi
Crédit photo : Vincent Couty - Archives ISBE

Hier au soir l'ASVEL a remporté le Game 4 de la finale Pro A face à la SIG et pousse donc Strasbourg à un match décisif au Rhénus mardi soir.

  • ASVEL 60-59 Strasbourg

16-22 | 35-33 | 44-47 | 60-59

Pour ne pas que sa quatrième consécutive de Pro A se termine comme les trois précédentes, la SIG avait deux chances de l'emporter après avoir mené dans la série 2-0. Mais sur son chemin, l'ASVEL, a montré les dents en symbiose avec le public de l'Astroballe et c'est avec les tripes que J.D. Jackson et ses hommes se sont offerts le droit d'aller soulever le trophée en Alsace.

Car il faut réellement se poser la question... existe t-il un syndrome SIG qui pousse Vincent Collet et ses hommes à devenir vice-Champions de France au lieu d'ajouter son titre au palmarès ? Quoi qu'il en soit la réponse arrivera mardi soir et c'est bel et bien l'ASVEL qui arrivera au Rhénus en surfant sur des ondes positives.

Hier au soir le match a été disputé, du début à la fin les équipes n'ont pas lâché le moindre morceau. Après un premier quart lors duquel on pouvait avoir des doutes sur la faculté que pouvaient avoir les Villeurbannais à s'imposer, le réveil de David Andersen va permettre aux locaux de recoller en deuxième période (10 pts dans ce quart pour le géant Australien). L'ASVEL est devant à la pause.

Dès le retour des vestiaires Strasbourg tentent de reprendre les commandes et c'est avec 5 pts consécutifs de Kyle Weems que les visiteurs y parviennent, si on rajoute à cela un triple de Rodrigue Beaubois pour conclure le quart... mais tout reste à faire dans le dernier acte.

Le tir derrière l'arc de Jérémy Leloup en début de cette ultime période aurait pu faire très mal au moral Villeurbannais. Mais poussée par son public, la Green Team ne faiblit pas et trouve des solutions collectives et défensives pour rester dans le match. L'homme des fins de rencontres Casper Ware va alors sortir du bois au cœur du suspense. Il permet à son équipe de passer devant une première fois, puis tout de suite après l'égalisation de Rodrigue Beaubois (59-59), il s'illustrera sur la ligne des lancers, non sans en laisser un en route (60-59). Malgré une défense de chien, Rodrigue trouvera un passage pour la balle de match en tentant le lay-up mais le ballon touche le cercle pour retomber dans les mains de Louis Campbell qui tentera dans une position inconfortable un dernier tir. L'ASVEL peut respirer, elle a fait le taf à la maison.

Du côté des stats...

Charles Kahudi 12 pts - 9 rebonds - 16 d'évaluation, 14 pts - 7 rebonds pour David Andersen, 12 pts pour Livio Jean-Charles. Casper Ware 9 pts - 6 rebonds - 7 passes et 15 de notation.

Pour la SIG, Beaubois 23 pts - 5 rebonds - 19 d'évaluation, 10 pts - 10 rebonds pour Mardy Collins.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()