69

online

Sans rébellion, l'ASVEL se fait déborder par GranCa

Sans rébellion, l'ASVEL se fait déborder par GranCa

  

C’est clairement un match à oublier pour l’ASVEL qui n’a rien pu faire face à Herbalife Gran Canaria à Villeurbanne ce soir en EuroCup… défaite 68-84 et un énOOOrme sentiment d’impuissance !

Le coup de grâce, les Espagnols de Las Palmas n’ont pas vraiment mis longtemps à le porter puisque déjà à la fin du 1er quart, l’Astroballe avait eu un avant goût de la lente et douloureuse agonie qu’allait vivre son équipe pendant encore 30 minutes. Il ne faut pas se mentir, Gran Canaria était plusieurs crans au dessus en défense comme en attaque et quoi qu’il en soit, même s’il faut avouer que l’arbitrage n’a pas été de tout repos pour la Green Team, on ne peut pas tout mettre sur le dos des Referees. La première mi-temps fut catastrophique pour les locaux, incapables de la moindre rébellion et regardant tout simplement leurs adversaires leur marcher dessus (il ne manquait plus que le pop corn). A la pause, le mal était fait (30-49).

La lumière… puis le vide !

La réaction va arriver dans le 3ème quart temps ! « Enfin » se disait-on à l’Astroballe, l’équipe défendait mieux et l’effet était immédiat puisque l’écart s’amenuisait doucement, permettant presque les espoirs d’une remontée comme Villeurbanne l’avait fait face au Zenit deux semaines plus tôt… mais non, l’ASVEL mettait un point d’honneur à se tirer à chaque fois une balle dans le pied au moment de franchir la barre des 10 pts de retard… entre le lymphatique Darryl Watkins aux fraises 95% du temps, le fantôme de John Robertson qui hantait le parquet, Amine Noua malheureusement dépassé par les évènements, l’absence de DeMarcus Nelson… ha non pardon, il était revenu des USA (!!). Merci à Charles Kahudi et David Lighty qui semblaient les seuls à mettre de l’énergie dans leurs ballons tandis que Justin Harper n’a pas pu en placer une et devait être bien frustré après match !

J.D. Jackson, en manque de solution après avoir tenté des combinaisons et de multiples changements, aurait vraiment pu faire jouer les deux espoirs du club, Sofiane Briki et Théo Malédon, on n’aurait pas perdu grand chose et puis ça leur aurait fait de l'expérience aux deux "ptits" !

Vous trouvez que nous sommes intransigeants avec l’ASVEL ? Dites vous juste que celle qui a le moins respecté l’ASVEL dans ce match, c’est l’ASVEL elle-même.

Ailleurs sur le web
Votre avis