Interview Exclusive : Thomas Ceci-Diop - LMBC

Notre ami Fabrice Pierret propose aujourd'hui une interview exclusive du joueur du LMBC Thomas Ceci-Diop, actuellement blessé... rencontre avec un homme de projets !

Fabrice Pierret : Bonjour Thomas, merci de nous accorder un peu de temps pour faire plaisir à nos fidèles lecteurs. Peux-tu te présenter ?

Thomas Ceci-Diop : Je m'appelle Thomas Ceci-Diop, j'ai 25 ans, je suis Franco-Sénegalais, joueur à Lille Metropole Basket et je joue sur les postes 2/3/4.

Comment es-tu devenu basketteur ?

J'ai commencé comme tout le monde par jouer au foot, mais le destin m'a poussé vers le basket car ma mère était coach. Un jour il lui manquait des joueurs et elle m'a proposé de se joindre à elle pour un match, depuis je n'ai plus lâché la balle orange. Je suis quelqu'un qui avance étape par étape, j'ai toujours essayé de tout donner pour être le meilleur possible, voila comment je suis devenu Basketteur.

La vie d'un basketteur hors terrain c'est quoi ?

Pour ma vie extra basket, je suis en famille au calme, le weekend c'est plus cool donc j'en profite pour voir les amis. Je suis diplômé d'un Bac STG communication, j'ai pris quelques cours d'anglais pour me perfectionner et j'ai débuté un CAP petite enfance que j'ai arrêté par la suite.

Tu es au LMBC depuis plusieurs années, peux-tu nous dire ce que tu ressens à chaque début de saison ?

Depuis 4 ans je suis Lillois, j'aime cette ville. Chaque année, j'ai pour objectif d'être le meilleur possible et évidemment le plus important pour moi de finir toujours plus haut au classement. Pour l'instant chaque année les objectifs ont été atteints, je suis plutôt satisfait de cela, en espérant finir fort cette saison.

Quel a été ton parcours basket avant le LMBC ?

J'ai débuté donc dans le club de Mérignac à 6 ans jusqu'en poussin, ensuite je suis parti dans le club phare du département qui est les JSA Bordeaux jusqu'en minimes ou on a gagné les différentes compétitions départementales et régionales, tout en étant au pôle espoir de Mont-de-Marsan .

Je suis parti par la suite au centre de formation du Mans où j'ai commencé entre l'équipe Cadets France et Cadets Région. L'année d'après je doublais le samedi en Espoirs et le dimanche en Cadets. Ensuite Espoirs à plein temps, même si à partir de la deuxième année j'étais avec l'équipe professionnelle tout le temps.

Malheureusement je n'ai pas été gardé dans l'équipe pro donc j'ai dû partir et depuis quatre ans je suis à Lille en Pro B le seul club pro qui m'a donné ma chance après mes années en Espoirs.

Cette saison est excellente pour vous, est-ce que c'était l'objectif du Club en début de saison ?

Évidemment que c'était l'objectif du club vous savez, Lille c'est une grande ville, un vrai projet commence à se mettre en place et il y a un gros potentiel. En début de saison le but était de faire mieux que l'année dernière, nous étions 9èmes et en playoffs, ça nous laisse un large choix entre la première et la huitième place (rire).

Ta blessure, comment la vis-tu ?

Pour parler de ma blessure, ce sont les aléas du sport... on joue avec notre corps et parfois on perd. Sur le moment ça fait mal de savoir que tu vas être arrêté longtemps mais la vie est faite d'épreuves et en voilà une bonne à surmonter.

Je me dis souvent que j'ai de la chance d'avoir la vie que j'ai, aujourd'hui je relativise j'avance et je garde le sourire.


Sauf erreur de ma part, je crois savoir que tu as une autre activité, je te laisse le soin de la présenter...

En parallèle du Basket je travaille en tant que coach nutrition Herbalife, mon but étant d'aider un maximum de personne à retrouver une vie saine et active. Aujourd'hui j'utilise tous les réseaux sociaux et le téléphone, car ça touche tout le monde et c'est beaucoup plus simple pour rester en contact, être plus réactif.

J'ai la chance d'avoir un centre ou je peux accueillir les personnes, présenter mon projet et organiser des FitChallenge, des petits rassemblements pour pouvoir se dépenser ensemble. Je travaille aussi beaucoup par correspondance, vidéo conférences et téléphone.

Aujourd'hui beaucoup de personnes négligent la nutrition alors qu'elle devrait être au centre de nos préoccupations, elle joue sur la santé, le poids, le bien-être, le mental, les performances...

Si tu vois autre chose à ajouter, tu peux ajouter ce que tu veux !

Je voudrais finir par te remercier pour ton interview, remercier les personnes qui ont fait l'homme que je suis aujourd'hui et surtout terminer par une chose :

"Celui qui veut réussir trouve un moyen. Celui qui veut rien faire trouve une excuse."