Tchao George !

C'est avec une petite larme à l’œil que nous avons suivi la dernière rencontre de basket commentée par George Eddy dimanche dernier lors de la finale de l'EuroBasket. Une belle histoire entamée en janvier 1985.

Eh oui, nous aurions pu faire une interview de George Eddy comme certains sites spécialisés l'ont fait depuis que l'on ne pourra plus entendre l'historique commentateur en France. Et ce n'est pas par peur de refus, car cet homme au grand coeur aurait sûrement accepté, mais il me paraît plus convenable de rendre hommage à ce grand monsieur du basket français. Il l'a dit : ''j'étais le dernier dinosaure !'', dans ce cas, il était le dinosaure préféré des français. C'est avec de l'émotion, de la nostalgie et des regrets que l'amoureux du basket que je suis, repense aux beaux moments vécus avec la voix de George Eddy en arrière-plan. 

 

Ce monsieur, tout le monde le connaît ! Quand je rencontre des personnes qui ne sont pas fans de basket et qu'elles me disent connaître George Eddy. Je me dis : ''Ouah, ce mec est une légende !''. George, je te le dis, t'es une légende. C'est un peu la nostalgie de tous les fans de basket que l'on pourrait relater. Je suis un privilégié en pouvant exprimer mon émotion avec ISBE. On peut se le dire, tout le monde a oublié qu'il fut joueur en France à Bagnolet ou encore à Caen lors de son arrivée en France en 1977. Mais quel addict du basket français ne connaît pas George Eddy ? Le groupe Canal a construit la légende George Eddy et l'a ''tué'' de par ses choix. Non, je ne souhaite pas faire de politique dans cet article, ce serait mal placé de parler des choix éditoriaux de Canal+ alors que nous voulons parler d'une légende, lui rendre hommage. La fermeture de Sport+ a enterré une partie de l'histoire du basket français à la télé. Ce choix a entériné la possibilité de voir à nouveau du basket français sur les chaînes de Canal.

 

Du haut de mon jeune âge, je n'ai connu que la Pro A sur Canal... Le basket à la télé, c'est George EddyDavid CozetteJacques Monclar, toutes ces légendes du commentaire de basket qui ont fait le bonheur de tant d'amateur de Pro A, de NBA ou encore de l'Equipe de France. Quand certains d'entre vous, voudront faire une rétrospective des plus belles actions qu'on a pu voir ses dernières années à la télé, vous entendrez la voix de George Eddy ou encore David Cozette. Les ''BADABOUUUM'' ou encore les mots ''jordanesque'', ''dunkorama'' ou plus récemment le ''BABABANDJA SYYYY'', c'est du passé. Je suis vraiment ému quand je repense à ça et que je me dis qu'il faudra désormais écouter Canal+Afrique pour entendre sa voix. Son professionnalisme, sa loyauté envers Canal+, il faudrait que beaucoup s'insipre de cela, que ce soit dans le sport ou non. Il nous a d'abord fait aimer la NBA que les plus anciens ont véritablement connu en France grâce à ce monsieur et par la suite il a prêté sa voix aux plus belles aventures connues dans le basket français. Il a donné de la vie au basket à la télé ! Sans lui, beaucoup n'auraient jamais adhéré à ce sport.

 

Ma culture basket a été élevée au George Eddy et je remercie ce monsieur. Si j'ai pu... non, si ON a pu glaner autant de culture basket à travers ces nombreux matchs diffusés, c'est parce qu'il nous les a faits aimer. George Eddy, c'est un passionné ! Un passionné avec un fort accent américain, mais celui-ci est tellement affectif. On a rit en l'écoutant, on l'a aimé cet accent. C'est sa marque de fabrique qu'il n'a jamais exagéré et qu'il a toujours voulu garder. Après avoir perdu la NBA, il perd la Pro A, je suppose que c'est comme perdre une partie de sa vie. Et tout cela, à cause de choix de dirigeants qui ne pensent que fric, fric et encore fric. Et pourtant, ce grand homme reste ! Lui, il ne trahira sûrement jamais Canal+ qui l'a élevé au rang de ''dinosaure'' et qui a fait sa légende. Il fait parti de l'histoire de Canal+ et il restera jusqu'à sa retraite là-bas. Ce qui insinue qu'on ne l'entendra sûrement plus jamais commenter de la Pro A... George Eddy, c'est un peu comme un professeur ! Celui de Grégoire MargottonEric Besnard, le regretté Thierry Gilardi et bien sûr David Cozette. On les connait tous et on omet le fait qu'ils ont débuté avec Monsieur George.

 

Il est un des derniers membres de l'esprit Canal. Il a commenté les meilleurs moments de l'histoire du basket français, comme les pires ! Il a vu grandir tous les plus grands basketteurs français de maintenant. On les a vus aussi grandir à travers ses commentaires. Il a toujours été naturel et c'est pour ça qu'on ne l'oubliera jamais. George, tu manqueras au basket français. J'ai mal à mon basket français, beaucoup d'émotion, beaucoup de souvenirs. Tu es à ta manière, une légende du basket français ! Je n'ai plus qu'à te dire : Tchao George ! Tu vas nous manquer à la télé française.