Roche-Vendée ne fait qu'une bouchée de Dunkerque

La reconquête de a LF2 se poursuit pour la Roche-Vendée qui se rendait hier soir à Dunkerque.

2e journée de LF2

12-17 | 20-43 | 26-64 | 39-72

 

Les deux formations ont du mal à trouver le chemin du cercle en ce début de match. Finalement, c'est Manon Sinico qui ouvre la marque, donnant de l'élan aux Yonnaises et notamment à Johanna Tayeau et Caroline Heriaud (2-10, 5'). Le DMBC subit et doit se contenter de LFs pour espérer. Le RVBC tient bon, mais trop de fautes permettent aux locales se survivre et de revenir à -2 sur un tir d'Anaïs Viale (12-14, 9'). Gabriela Leskova trouve le triple avant le 2e QT, puis va jouer comme un véritable rouleau-compresseur pour enfoncer le clou (14-24, 13'). Dunkerque perd trop de ballons et Mariame Dia en profite facilement (14-30,15'). Heriaud fait son chemin pour un layup bien senti, puis Tayeau va chercher le rebond et donner derrière +20 aux siennes (20-40, 19').

 

De retour des vestiaires, Dunkerque veut y croire, mais en face, on veut en finir rapidement. La paire intérieure Mariame Dia - Bernadette NGoyisa fait le ménage sous le cercle (25-53, 26') et Manon Sinico aggrave encore plus la marque (25-59, 28'). La défense des Nordistes est absente et la réussite aux tirs n'y est pas. Dia s'offre même un 2+1 pour conclure ce troisième QT et donner +38. La messe est dite, Dunkerque n'aura pas les armes pour revenir dans la partie. Emmanuel Body fait tourner son effectif et permet à Line Sergent de donner +40 (28-68, 34'). Match à sens unique pour les Yonnaises qui s'imposent plus que jamais dans la course à la LFB.

 

5 joueuses du RVBC finissent avec au moins 10 points. Dia termine avec 14 points (6/9), 8 rebonds et 3 interceptions. Tayeau apporte 11 points (4/11) et 5 rebonds. NGoyisa s'affirme avec 10 points et 7 rebonds. Pour illustrer le manque d'efficacité de Dunkerque, on retiendra le 13/58 aux tirs (contre 30/63), les 29 pertes de balles (contre 18) et seulement 6 interceptions (contre 21). Match à oublier pour Dunkerque, mais un match qui en dit long sur la performance de la LF2 cette saison.