91

online

Liga Endesa : Barcelone amorphe face à Obroidaro

Liga Endesa : Barcelone amorphe face à Obroidaro

 

 

Deuxième match en trois jours pour Barcelone, qui après la brillante victoire lors du classico, se déplaçait sur le parquet du Rio Natura Monbus Obroidaro, pour un match qui semblait largement à la portée des Catalans. Malgré la rencontre d’Euroleague vendredi, pas de changements au niveau du cinq majeur. Cependant, vu la physionomie de match, on ose penser que les joueurs avaient déjà la tête au Top 16, vu la pâle copie rendue. Au final, les locaux s’imposent sur le score de 79 à 67 et nous ont offert un match solide du début à la fin.

 


Dès l’entame du match, les visiteurs imposent leur pression défensive, avec notamment deux ballons récupérés par Justin Doellman (17 points, 6 rebonds, 4 passes et 3 contres), ce qui donne un 7-0 après trois minutes de jeu. En face, il faudra attendre la quatrième minute pour voir un panier, par l’intermédiaire de Keaton Nankivil (2 points). Ces derniers vont même prendre l’avantage au score, avec un 10-2 en suivant. Barcelone n’est pas dans le tempo du match, se laisse avoir naïvement en défense et pas de réussite en attaque. Ils vont revenir au score dès le début du deuxième quart-temps, avec un 2+1 de Tibor Pleiss (17-18, 11’). Mais voilà, le jeu mis en place par le coach d’Obroidaro est simple mais terriblement efficace, avec des intérieurs qui peuvent s’écarter au large, à l’image d’un Maxi Kleber (23 points et 4 rebonds) qui marque un tir à trois points, cela redonne quatre points d’avance (24/20, 12’). Mais voilà, à l’expérience, les visiteurs partent aux vestiaires en étant devant au tableau d’affichage, sur le score de 35 à 32.

 

Barcelone va infliger un cinglant 6-0 en une minute, ce qui porte le score à 41-32. Pourtant, on sent que les joueurs ne sont pas vraiment concernés par ce match, ce qui donne un brin de confiance à leur adversaire du soir, qui déroule offensivement. Il faut dire que l’adresse n’est pas au rendez-vous pour les Catalans, qui se font rattraper au fur et à mesure du troisième quart-temps.

 


Obroidaro, à l’entame des dix dernières minutes, va prendre deux possessions d’avances (61-57, 33’). C’est alors que le coach du Barca va relancer Edwin Jackson, en essayant de remettre un petit peu de fougue. C’était sans compter sur un Kleber qui retrouve la mire à trois points, alors qu’en face, ni Doellman, ni DeShaun Thomas n'arrive à peser offensivement. Pire, ce dernier fait des fautes assez stupides, avec en cause un manque de communication et d’agressivité (66-59, 36’). La fin de match est de même calibre, avec des locaux qui gèrent à merveille le tempo, en sortant deux stops défensifs cruciaux pour s’assurer la victoire sur le score de 79 à 67.

 


Edwin Jackson termine avec 0 point (0/4), 2 passes et 1 rebond en 15 minutes.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()