Casper Ware, l'homme qui a transcendé l'ASVEL

Avec son 1m78 Casper Ware ne paye pas de mine au milieu de géants comme ses coéquipiers David Andersen, Livio Jean-Charles ou encore ses adversaires Adrian Uter, Romain Duport... Devin Booker pour ne citer qu'eux... Pourtant le natif de Cerritos en Californie a fait bien des misères à ceux qui se sont opposés à l'ASVEL : L'Elan Chalon, AS Monaco et la SIG, dernière victime en date du meneur de jeu de 25 ans.

Hier au soir avant que l'ASVEL ne soulève le trophée de Champion de France au Rhénus, Casper recevait la récompense de MVP des finales. Il faut dire que de Facteur X, ce garçon est passé en quelques semaines et au fil des matchs de playoffs au statut de moteur pour la Green Team 2015-2016 !

Arrivé en avril 2016 pour remplacer l'infortuné Terry Smith blessé qui lui-même avait remplacé en janvier le décevant D.J. Newbill, Ware venait avec dans ses bagages des passages en Italie (Monferrato, Bologne), NBA (Philadelphia 76ers), Allemagne (EWE Baskets Oldenburg) et Chine (TianJin Steel). Malgré des stats assez irrégulières, il a été très important en cette fin de saison vu les performances du hélas fantomatique Trenton Meacham.

Joueur vif et rapide, il a compensé son manque d'imagination (parfois) dans la construction par son habileté et son intelligence du jeu : Tirs lointains qui font mal, provocations de fautes aux bons moments... Dans les trois derniers matchs de la finale face à la SIG, il cumule 19.3 d'évaluation, 10/19 à 3 pts, 11/12 aux lancers. Hier au soir il a produit 27 pts en 31 minutes de jeu, mettant la SIG à genoux et participant grandement au nouveau titre de Villeurbanne.

Reste à savoir quel sera l'avenir pour ce joueur la saison prochaine ? L'ASVEL jouant l'Europe pourrait avoir en tête un tout autre recrutement. Quoi qu'il en soit avec ses performances en playoffs, Casper Ware vient de se faire un nom en Pro A et plus largement en LNB.