81

online

Interview de Thorsten Vogt, directeur médias de Brose Bamberg

Interview de Thorsten Vogt, directeur médias de Brose Bamberg

 

A rencontre du club du Français Fabien Causeur, Brose Bamberg, un des plus beaux palmarès du basketball allemand avec pour guide Thorsten Vogt

ISBE : Pouvez-vous vous présentez pour nos lecteurs?

Thorsten Vogt : Je m’appelle Thorsten Vogt, 36 ans, je suis le directeur medias depuis 2012.

Quand est-ce que le club a été créé? Dans quel contexte?

Le 1.FC 01 Bamberg a été créé en 1955. L’équipe de basketball a été promue pour la première fois en Basketball Bundesliga, la ligue de basketball Allemande, en 1970. En 1988, après avoir été relégué et promu par deux fois (relégations en 1979 et 193 et promotion en 1982 et 1984) et avec le 1. FC 01 Bamberg connaissant la faillite, la section basket a pris son indépendance pour former un nouveau club : le TTL Basketball Bamberg. TTL pour Tapeten-Teppichboden-Land, une entreprise de papier peint et de tapis. Ce fut la première fois où le nom de l’équipe contenait le nom de son sponsor principal. Depuis 1995, l’équipe changea de nom pour TTL uniVersa Bamberg après avoir été appelé uniVersa Versicherungen, une compagnie d’assurance. En 1992, l’équipe gagna la coupe d’Allemagne, permettant à Bamberg d’obtenir son premier trophée. En 2000, à la suite de difficultés financières, l’équipe fut secourue par l’entreprise TSK et changea de nom pour TSK uniVersa Bamberg. Les divergences d’opinion, en 2003, entre le sponsor principal et le club mirent en péril la position de l’équipe en Bundesliga et amena à un nouveau changement de nom.

Quel fut l’histoire du club?

2003–2006: Le premier championnat

De la saison 2003-2004 à la saison 2005-2006, l’équipe a joué en Bundesliga sous le nom d’un nouveau sponsor, ainsi appelé GHP Bamberg. Deux fois de suite deuxième, en 2004-2005. Ce titre fut synonyme de qualification pour l’Euroligue. Ainsi, la saison suivante, l’équipe de Bamberg a fait ses débuts en Euroligue. Et la saison suivante (2005-2006), l’équipe s’est qualifiée pour le top 16 de la compétition. Nous avons également joué la finale de la coupe d’Allemagne et les demi-finales des playoffs du championnat d’Allemagne.

2006–2009: La première année en tant que Brose Basket

Au début de la saison 2006-2007, le club changea de nom pour refléter le fait que Brose Fahrzeugteile GmbH & Co. KG était devenu le partenaire majoritaire du club. Ce fut en cette saison que l’équipe a obtenu son second titre en championnat. En 2007-2008, l’équipe n’a pas réussi à consolide les acquis des saisons passées et a été éliminé au premier tour de l’Euroligue, en ayant gagné deux matchs. En mai 2008, Brose Baskets a échoué dans la défense de son titre en perdant en quart de finales contre EWE Baskets Oldenburg. Une semaine après l’entraineur Dirk Bauermann annonçait sa démission.

En juin 2008, Chris Fleming signa un contrat de trois ans comme entraineur. Il avait précédemment entrainé les Artland Dragons (équipe de la ville de Quakenbrück), qui avaient affrontés Brose Baskets lors des finales de 2007. Fleming, 38 ans à l’époque était un entraineur américain et apporta dans ses bagages son assistant de longue date, Arne Woltmann, qui venait également de Quakenbrück.

La première année du nouvel entraineur fut difficile et l’équipe se qualifia de justesse pour les playoffs (deux points d’avance sur le neuvième). Néanmoins, l’équipe réussi à faire tomber le MEG Göttingen, le deuxième de la saison régulière mais fut finalement éliminée par Oldenburg, les futurs vainqueurs du championnat.


L’année suivante fut en demie teinte mais l’équipe continua de se qualifier pour les playoffs en cinquième place.

En coupe, nous avons réussi à atteindre le final four de la compétition à Francfort. Où nous avons battu d’un point en finale l’équipe locale du Skyliners. Ainsi 18 ans après nous ramenions la coupe d’Allemagne à la maison pour la deuxième fois. En playoffs, Bonn et Braunschweig (qui avait éliminé Oldenburg, le leader de la saison régulière) ne nous ont pas posé de problèmes. Et nous filions en finale. Une fois de plus contre le Francfort Skyliners. Brose Baskets s’inclina lors du premier match à domicile mais prit sa revanche pour prendre les rênes à 2-1 dans la série. Frankfort gagna le match suivant à Bamberg avec une course folle pour la victoire comme pour la finale de la coupe. Finalement, Brose Baskets gagna néanmoins le dernier match 72-70, réalisant son premier doublé.

2010–2011: le premier triplé

Pour cette saison, Brose Baskets réussi à conserver un effectif stable s’appuyant sur de nombreux joueurs de la saison passée et en réalisant des additions judicieuses. Cette équipe bien construite domina la saison régulière en ne s’inclinant que 2 fois sur les 34 matchs. Elle gagna également la coupe d’Allemagne, défendant son titre contre Braunschweig en finale (69-66 à Bamberg). En championnat, Brose Baskets élimina facilement Eisbären Bremerhaven en quart. En demi-finale l’équipe encaissa deux défaites surprises à l’extérieur contre les Artland Dragons mais s’imposa lors du cinquième match décisif. En final contre l’ALBA Berlin, Bamberg montra quelques difficultés à l’extérieur. Ainsi lors du match final l’équipe de la capitale domina la plus grande partie du match en dépôt d’un bon début de notre part. Néanmoins, Brose Baskets a été capable de revenir dans le dernier quart temps et de s’imposer clairement 72 à 65. Ce titre est le quatrième de l’histoire du club et signifia que le club de Bamberg conservait son doublé.

2011–2012: Second Triplé

L’équipe resta essentiellement inchangée pour la saison 2011–2012. Et les départs furent compensés par de forts ajouts. A la fin de la saison régulière, Bamberg était leader avec 30 victoires pour 4 défaites. L’équipe remporta, comme l’année passée, la coupe d’Allemagne. En championnat l’équipe réussi à battre le Telekom Basket Bonn 3 à 1 en quart de finale. Après avoir connu une défaite lors du premier match à domicile, l’équipe s’est bien reprise. C’était la première défaite en 49 matchs. En demi-finale, les Artland Dragons furent défaits en trois matchs comme Ratiopharm Ulm. Ce fut le troisième doublé successif. En partie grâce à ce succès, de nombreux joueurs ont signés de plus gros contrats avec d’autres équipes à la fin de la saison. Tibor Pleiss et Marcus Slaughter partirent vers l’Espagne, Brian Roberts et P.J. Tucker tentèrent leur chance en NBA et Predrag Šuput parti au KK Cedevita Zagreb en Croatie.

2012–2013: Le sixième titre de champion d’Allemagne

Comme pour l’année passée, il a été possible de garder le noyau dur de l’équipe, cependant les blessures pendant la saison amenèrent à un certain nombre de changements qui font fragilisés l’équipe. Néanmoins, Brose Baskets termina la saison régulière de la Beko BBL avec 26 victoires, s’adjugeant la première place. Contrairement aux années passées l’équipe échoua lors des phases de qualification de la coupe en perdant 69 à 77 contre le FC Bayern München. En championnat, Brose Baskets élimina le Phoenix Hagen 3 à 1, se hissant en demi-finale. Demi-finale où l’équipe affronta son voisin bavarois, le FC Bayern Munich, battu après 5 matchs (3 à 2). Amenant l’équipe de Bamberg à jouer ses 4ème finales d’affilée. Le triple vainqueur des précédentes éditions rencontra là encore l’EWE Baskets Oldenburg. Brose Baskets remporta la série avec un 3-0. Permettant de soulever pour la quatrième fois consécutive le trophée de champion d’Allemagne.

2013–2014: Une saison décevante

Pour la première fois en cinq ans Brose Baskets ne termina pas la saison régulière à la première place. Elle occupa le deuxième siège et se retrouva opposé au premier tour des playoffs aux Artland Dragons. Les Dragons réalisèrent l’exploit d’éliminer Bamberg. Brose Baskets échoua également dans sa course à la coupe d’Allemagne et sa campagne européenne fut décevante. Après cette saison le club décida de se séparer de son entraineur Chris Fleming. Des joueurs cadres du club comme John Goldsberry et Casey Jacobsen mirent un terme à leur carrière. Ces derniers eurent l’honneur de voir leurs maillots retirés par le club.

2014–2015: Le retour au top

Lors de la saison 2014–2015, Brose Baskets retrouva sa place au sein de l’élite du basketball allemand, après avoir battu le champion en titre, le Bayern Munich (3-2 lors des finales). Bamberg finit la saison régulière à la première place. Le meneur de l’équipe, Bradley Wanamaker (également passé par Limoges, aujourd’hui en Turquie au Darussafaka Dogus) fut nommé MVP des Finales de la Bundesliga.

2015-2016: Huitième championnat d’Allemagne

Lors de la saison 2015-2016, Brose Baskets réalisa une champagne européenne impressionnante, en survivant à la saison régulière et en se qualifiant pour le top 16. En Bundesliga, l’équipe termina largement première de la saison régulière et gagna le championnat après avoir « sweepé » (gagner sans laisser aucune victoire à ses opposants) tous ces opposants en Playoffs.

Enfin, en août 2016, le club changea de nom, passant de Brose Baskets à Brose Bamberg.

Où est-ce que l’équipe évolue ?

Depuis 2001, l’équipe jouait ses matchs à domicile à la Brose Arena. Une salle qui a connu de nombreux changements de noms depuis sa construction. Après un agrandissement en 2006, la salle pouvait accueillir 6 820 spectateurs après avoir eu une capacité assise de 4750 spectateurs en configuration basketball. En 2006, une grosse zone « corporate » et de nouveaux box VIP furent également ajoutés. Grâce à l’expansion de 2006, la salle devint assez importante pour accueillir les matchs de « Turkish Airlines EuroLeague ». En effet, selon le règlement de cette compétition la capacité minimum des salles doit être de 5000 places. En 2016, l’arène a été dépourvue de la fosse de supporter pour pouvoir être homologuée Euroligue (les fosses debout sont interdites), ce qui a réduit la capacité de l’arène à 6 249 places. Avant cette avancée, l’équipe jouait ses matchs de compétitions européennes à la Nürnberger Versicherung Arena de Nuremberg. Une ville qui se situe à 63 kilomètres en voiture de Bamberg. Avant la construction de la Brose Arena (précédemment nommé Forum Bamberg, Jako Arena et Stechert Arena), l’équipe jouait à la John F. Kennedy Hall, dans la base militaire américaine de Bamberg, et plus tard au Graf Stauffenberg Hall.

Quels furent les succès majeurs de l’équipe ?

8 fois Champion d’Allemagne : 2004–05, 2006–07, 2009–10, 2010–11, 2011–12, 2012–13, 2014–15, 2015–16

5 fois vainqueur de la coupe d’Allemagne : 1992, 2010, 2011, 2012, 2017

5 fois vainqueur de la Supercoupe d’Allemagne : 2007, 2010, 2011, 2012, 2015

Est-ce qu’il existe une quelconque rivalité avec une autre équipe ?

Il y a une très forte rivalité entre nos fans et ceux du FC Bayern Munich Basketball et cela se ressent pendant les matchs.

Est-ce que vous pourriez nous décrire les fans de l’équipe ?

Les supporters de Bamberg sont particulièrement connus pour leur attachement à l’équipe et leur soutien indéfectible. Ils sont bruyants, utilisent des tambours, chantent et une fanfare crée une atmosphère incroyable dans le gymnase,  surnommé de manière affectueuse, le « Frankenhölle » (le Franc-enfer, veuillez excusez ma traduction je ne suis pas germaniste).

Bamberg a un surnom : “Freak city” (une ville de taré) grâce à ses feu follets de supporters. En 2005, lorsque nous avons gagné notre premier championnat, ce ne sont pas moins de 20 000 personnes qui sont venues célébrés le titre avec l’équipe. Nous avons des supporters à chaque match, même lors de déplacement en Russie pour des rencontres d’Euroligue.

Comment pourrait-on qualifier le statut du basketball en Allemagne ?

La popularité du basketball en Allemagne continue de croître. Nous devons notamment améliorer notre couverture télévisuelle et quelques sujets marketing. Mais pour autant, les salles sont toujours pleines et les fans aiment leurs joueurs. D’autre part notre équipe nationale doit devenir davantage populaire aux yeux de la communauté (au travers des joueurs, fans et des medias). Si nous voulons devenir « la meilleure ligue d’Europe d’ici 2020 », comme le souhaite Stefan Holz, le Manager General de la easyCredit Basketball Bundesliga, nous devons accomplir toutes ces tâches.

Un dernier mot ?

Le maire de notre ville chante à chaque trophée glané : « Bamberg est la ville la plus cool du monde ! », et honnêtement je pense qu’il a raison !

Un grand merci à Thorsten pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa passion ! Ce sont des gens comme lui qui permettent au basketball de nous faire vivre des moments incroyables ! Bis bald in Bamberg mein Freund !

Ailleurs sur le web
Votre avis ()