123

online

Rouen Métropole Basket sans solution face à l'Hermine de Nantes

Rouen Métropole Basket sans solution face à l'Hermine de Nantes

  
Pro B - Rouen Métropole Basket - hermine Nantes - Chris McKnight
Crédit photo : Maryline Callens - Archives ISBE

Pourtant dans une bonne dynamique, les joueurs de Rémy Valin se sont inclinés hier soir sur le parquet de Nantes (78-66).

Le début de match est en faveur des visiteurs qui mettent une pression défensive suffisante pour embrouiller l’Hermine de Nantes peinant à rentrer dans sa rencontre. Le score avance en faveur des Normands (8-2) qui ne voient pas poindre le danger. Les locaux vont profiter de plusieurs balles perdues par Joe Fairell pour se mettre en jambes et revenir ainsi au score, et même passer devant suite à un dunk de Chris McKnight (12-10). Le RMB va tenir le coup grâce à une belle présence sous les panneaux, les deux équipes sont logiquement à égalité au bout de dix minutes (19-19).

 

Nantes va rentrer 6 points en une poignée de secondes avant qu’Haukur Palsson (diminué par une fracture du nez la veille) n’ouvre la marque de son équipe dans cette seconde période. L’Hermine est agressive et provoque de plus en plus de fautes pour affaiblir la défense du RMB. Le score connait une période d’accalmie avec la forte pression défensive Nantaise qui laisse Rouen sans solutions. Le match est nettement en faveur des hommes coachés hier par Jean-Baptiste Lecrosnier, qui prennent l’ascendant en profitant du relâchement Rouennais. Dans l’incapacité de s’approcher du cercle, Steeve Ho You Fat allume de très loin et initie un 5-0 mais Rihards Kuksiks va sortir la machine à triples pour remettre son équipe à +9 (40-31). Il en rajoutera une couche en fin de quart et les Nantais sont devant à la pause (46-33).

 

Le début de 2ème mi-temps est on ne peut plus étrange. On assiste à un enchaînement de possessions, toutes plus bâclées et confuses les unes que les autres sans que le filet ne parvienne à trembler avant la 4ème minute et un triple de Gaylor Curier. Tout est brouillon et Jo Fairell en profite pour rajouter 2 points de plus dans la peinture… Rouen est repassé sous la barre des 10 pts. Puis les joueurs de Rémy Valin vont essuyer un 9-1 qui place l’Hermine à +16 (55-39). Nantes emprunte les grands boulevards laissés par les Normands, qui s’exposent aux fautes en étant en retard défensivement. Curier fait de nouveau du bien de loin avec un catch & shoot corner gauche. Avant le dernier round Nantes mène de 11 unités (59-48). code promo Betclic.

 

Les défenses sont hautes et en attaque, tout le monde manque de finition. Puis le ballon se met de nouveau à parfaitement circuler dans les mains des joueurs de Nantes et une nouvelle flèche signée Kuksiks initie un 8-0. Lorsque Rouen semble retrouver des couleurs, c’est Chris McKnight qui marque par deux fois derrière l’arc. Cette fois-ci, Rouen semble avoir pris un éclat au moral, lassé de ne pas avoir trouvé de solutions pour percer la défense des pensionnaires de la salle Mangin-Beaulieu. Lorsque sonne le money-time, le RMB trouve miraculeusement les filets de loin, par Palsson et Juice Woodard, parfois dans des positions difficiles, pour revenir à -10 (73-63). Lecrosnier arrête le match et Kwamain Mitchell marque 5 points dans la foulée (ses seuls du match, au meilleur moment). Le dernier panier de Woodard ne changera rien… résultat final 78-66.

 

Au classement les Normands conservent leur 10ème place, tout est encore possible mathématiquement parlant.

 

Article écrit conjointement avec Rouen Métropole Basket.

Ailleurs sur le web
Votre avis