50

online

Quand un ancien intérieur US de Pro A s'improvise rappeur...

Quand un ancien intérieur US de Pro A s'improvise rappeur...

  

Intérieur de Nationale 2 à Notre-Dame-de-Gravenchon la saison dernière, Amadi McKenzie, meilleur ailier-fort de Pro B en 2010, vient de sortir son premier single...avant l'album qui arrivera à la fin du mois !

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas un franc succès, mais Amadi McKenzie a le mérite d'essayer. Avec ses 858 vues sur Youtube en 4 jours, l'ancien de Boulazac, Vichy en Pro A, mais aussi Provence Basket et Saint-Vallier va sortir son premier album.

 

Celui qui jouait la saison passée au CS Gravenchon en NM2 va sortir ''Pardon my French'' son premier album de rap au courant du mois d'octobre. Une histoire un peu à la High School Musical - pour les plus jeunes de nos lecteurs - avec ce basketteur partagé entre son activité sportive et la musique. Et au final, même si le proverbe dit que ''chacun ses goûts'', le premier single de McKenzie n'est pas si mauvais que ça. Il est clair que pour un basketteur qui veut s'improviser rappeur, on aurait pu s'attendre à pire.

 

L'ancien meilleur ailier fort de Pro B avec Saint-Vallier a même sa propre page Facebook, depuis le 27 septembre, totalement dédiée à son activité de rappeur. A 30 ans, il se pourrait que les plus grands moments de la carrière sportive de l'ancien étudiant de Tennessee Tech soient derrière lui et la montée en Pro A avec Boulazac sera sûrement le meilleur moment de sa carrière en France. Il faut dire que McKenzie semble plutôt bien attaché à la France puisque depuis sa sortie de NCAA en 2008, il n'a passé qu'une seule saison hors de l'Hexagone et semble porter la France dans son pays avec un petit clin d'oeil dans le titre de son album.

 

D'un point de vue sportif, Amadi McKenzie n'a pas de club cette saison, puisqu'il a quitté le CS Gravenchon, où il a pu jouer une saison, de quoi peut-être préparer sa reconversion loin des parquets professionnels. Puisqu'après un match de Nationale 2 la saison passée, il avait confié à Paris-Normandie : ''Si je peux faire de la musique mon métier, je le ferai sans hésiter''. Et ce après avoir ambiancé la salle à l'issue d'une rencontre en jouant trois de ses titres. Il semblerait que McKenzie ait trouvé sa nouvelle voie (ou bien voix...). Bonne route à lui !

 

 



Ailleurs sur le web
Votre avis