50

online

Chorale de Roanne : Un statut de favori... encombrant ou pas...

Chorale de Roanne : Un statut de favori... encombrant ou pas ?

  
Pro B - Chorale de Roanne
Crédit photo : Maryline Callens - Archives ISBE
Laurent Pluvy... un coach en vogue !

Alors que la saison Pro B officielle va commencer la semaine prochaine, la Chorale de Roanne a posé la main sur la Leaders Cup Pro B avec des stats défiant toute concurrence.

En trois rencontres, l'équipe de la Loire a dressé le tableau ! Trois victoires sur des scores importants (86-59, 101-66, 105-80) face à Vichy-Clermont et Saint-Chamond. Le tout reste donc très local pour le moment on peut déjà voir que le collectif concocté par Laurent Pluvy porte ses fruits. Avant que les matchs ne débutent, on pouvait déjà se dire "la Chorale cette année ça va être du lourd"... mais en voyant ce que ça donne sur les parquets on peut le confirmer "ça va être du très lourd !" même... 106, 129 et 131 d'évaluation collective pour le moment, c'est tout simplement énorme.

Le secret de Coach Pluvy ? Un recrutement soft mais efficace, de l'expérience, des joueurs qui peuvent sortir du banc sans faire baisser l'intensité... des choses qui cadrent avec les ambitions de la Chorale. Car si par le passé le club n'a pas manqué de faire savoir qu'il avait des intentions de retrouver la Pro A, les années sont passées malgré tout (depuis 2014 en Pro B) sans que l'équipe, qui disputait l'Euroleague en 2007-2008, ne puisse réellement se remettre du passage de Luka Pavicevic ni retrouver la florissante ère Jean-Denys Choulet.

Après son passage pour le moins réussi à l'ALM Évreux (3ème de saison régulière et 1/2 finaliste des playoffs), Laurent Pluvy bénéficie d'une aura nouvelle dans le paysage du basket français, lui qui passait sa saison 2014-2015 dans un fauteuil de consultant pour la télé et au sein d'un club de NM2 (Andrézieux) en qualité de Manager Général.

L'histoire nous a prouvé, à plus juste titre en basket, que le statut de favori était aussi jouissif que "casse-gueule". On n'a pas besoin de chercher bien loin l'exemple... la JL Bourg de la saison passée avec son coach d'alors, Christophe Denis, qui ne cessait de crier haut et fort que son équipe n'était PAS favorite, sentant qu'il y avait quelque chose de nuisible dans ce statut. Car le favori déçoit plus souvent qu'il n'exalte, subissant les pires comparaisons en cas de défaites et finalement récoltant peu de gloire dans les victoires qui deviennent sobrement "logiques".

Pour ce qui est de la Chorale, le temps nous apportera les réponses mais il règne dans cette équipe un état d'esprit qui va faire remplir la salle André Vacheresse "comme à la grande époque".

Donc pour répondre à notre question... selon nous, le statut de favori n'est pas encombrant, il est le résultat d'un travail brillant de recrutement et de pré-saison. Il n'est pas encombrant dès lors qu'il est assumé comme Coach Pluvy semble le faire en clamant qu'il souhaite renvoyer Roanne en pro A en fin de saison.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Ailleurs sur le web
Votre avis